Bilan PVT – 5 mois au Japon

Bilan PVT - 5 mois au Japon

5 mois en PVT Japon ! Il est déjà loin le temps où je découvrais Tokyo depuis mon Capsule hôtel !

Changement de programme

Après avoir hésité pas mal de temps, j’ai finalement décidé de rester à Tokyo pour un petit moment. Je ne suis qu’au 5ème mois de mon aventure, j’ai donc encore pleinement le temps de changer d’avis ! Tokyo est une ville tentaculaire où tout va très vite, et où j’ai fini par me faire plusieurs amis que j’ai du mal à quitter. Je préfère donc encore rester quelques temps à profiter des folies tokyoïtes, de mon train-train quotidien et de mes potes japonais et étrangers. Cela ne m’empêche en rien de voyager et de découvrir le Japon puisque rien que ce mois-ci j’ai effectué pas mal de petites escapades à droite et à gauche.

pizza bièreTout n’est cependant pas resté figé dans mon quotidien, puisque j’ai déménagé de ma guesthouse ! J’ai dit au revoir à mes colocs adorés, ou au peu qu’il restait puisqu’une partie de ceux avec qui j’avais sympathisé avaient quitté la maison peu de temps auparavant. Je vis désormais temporairement en petit appartement avec 2 compatriotes. Ahh que ça fait du bien de parler français de temps en temps ! Cela nous permet de parler facilement de choses et d’autres, de débattre sur l’actualité… mais surtout de retrouver la triforce : pizza-bière-films ! Cela peut paraitre assez anodin, mais entre le travail, les sorties, les cours, les découvertes et le blog, elles étaient loin ces soirées-là !

La saison des Sakura

sakuraJe vous en parlais lors de mon bilan précédent, et bien ça n’a pas loupé ! Les cerisiers sont en fleurs dans une grande partie du Japon et c’est la fête un peu partout pour l’occasion. Je ne compte plus les événements Facebook qui me proposent un O-hanami pour admirer les fleurs dans tel ou tel parc autour d’un pique-nique ou de bière. La pleine floraison dure généralement un peu plus de 2 semaines, ce qui en fait un véritable événement chaque année. Le seul aspect dommageable de cette saison 2016 est le temps. Le ciel est gris et pluvieux quasiment chaque jour sur la capitale et à certains endroits du Japon. Rares sont les éclaircies qui rendent les floraisons encore plus belles. Heureusement, les japonais ne s’arrêtent pas au coucher du soleil puisque certains parcs et jardins ouvrent pendant la nuit et permettent d’admirer les Sakura éclairées par des lanternes. Le spectacle est encore plus beau. On appelle ça le « Yozakura ». J’ai eu l’occasion d’en faire un très beau dans le jardin « Shukkei en » de Hiroshima. Car oui, j’ai visité Hiroshima.

Un mois riche en découvertes

MiyajimaCe mois-ci j’ai pu obtenir une semaine entière sans travailler, ce qui me permettait de m’éloigner vraiment de Tokyo pendant quelques jours et de visiter de nouvelles contrées. J’ai donc passé une soirée entière à rechercher une destination. Après avoir pas mal cherché, et fortement hésité à prendre un billet pour Séoul ou Taipei (car oui les transports japonais coûtent souvent plus cher qu’un billet pour l’étranger), j’ai finis par choisir d’aller passer quelques jours à Hiroshima. Encore un très gros coup de cœur. La ville n’a plus que quelques traces de son triste passé, elle est belle et vivante ! Beaucoup plus petite que Tokyo, elle est également plus aérée, ce qui fait un bien fou. J’ai consacré beaucoup de temps à la visite du mémorial de la Paix, du musée de la guerre, et des nombreux monuments qui les entourent. Le musée est parfois très dur, certaines histoires vous plantent un poignard dans l’estomac comme celle de Sadako Sasaki.

Heureusement la suite du voyage fut plus gaie : hiroshimayaki, yozakura et surtout visite de l’île de Miyajima sous le soleil ! Miyajima est considérée comme étant l’un des 3 plus beaux panoramas de tout le Japon, et elle mérite certainement sa place dans le classement. Sublime journée dont les photos arriveront très bientôt !

Outre cette grande excursion, j’ai aussi été à Hakone, j’ai visité de nombreux et jolis parcs, découvert des quartiers de Tokyo comme Kudanshita ou le quartier de la Tokyo Tower, visité l’aquarium de la Tokyo Skytree, je me suis goinfré de pleins de sucreries japonaises, j’ai exploré de nouveaux recoins de cette magnifique ville qu’est Yokohama etc. J’ai aussi fait pas mal de rando. Vive la rando !

Voilà tout pour ce bilan du 5ème mois ! Ce qui est certain c’est que je ne serai pas prêt d’oublier cette année au Japon ! Rendez-vous en mai pour le bilan du 6ème mois de l’aventure PVT Japon !

Anecdotes :

  • Après 5 mois ici je me suis enfin essayé à la Perikura ! Ces espèces de cabine à photo japonaises qui vous lissent la peau, vous font de gros et beaux yeux, et vous permettent de dessiner pleins de cœurs, d’étoiles et j’en passe autour de vous avant l’impression de votre photo. Top Kawaii !
  • Ce mois-ci j’ai battu des records. En seulement une semaine j’ai réussi à dépenser les ¾ de mon salaire seulement en voyageant jusqu’à Hiroshima et Hakone. Les transports coûtent vraiment un bras au Japon, et pourtant je suis parti en bus de nuit, moyen de transport très économique ! (Bon OK, mon salaire n’est pas énorme non plus…)
  • J’ai eu une discussion très intéressante avec mes ex colocs japonais à propos de l’Histoire. De fil en aiguille nous avons commencé à aborder les cours que nous avions reçus en primaire, au collège et au lycée. Il fut très intéressant de s’apercevoir que nous n’étudions pas du tout les mêmes chapitres des livres d’Histoire. Pendant que nous français étudions le nazisme, la révolution française ou encore la colonisation, les japonais étudient davantage l’Histoire de la Chine ou Confucius.
  • A Tokyo il y a énormément d’agents de circulation. Certains dans les grands carrefours mais on en trouve également dans de toutes petites ruelles ou il ne se passe rien. Il m’arrive d’en croiser quelques-uns très tôt le matin et qui sont encore là très tard le soir, debout, au même endroit, à tendre le bras. Je suis toujours impressionné de voir qu’ils gardent la même énergie tout au long de la journée, sans broncher, sans flancher.
  • Autour d’un verre avec des amis PVTistes, j’ai évoqué quelques anecdotes loufoques qui me sont arrivées au Japon. A ma grande surprise, certains d’entre eux en avaient de toutes aussi drôles ou loufoques. Je pense qu’il faudrait écrire un livre regroupant toutes ces anecdotes de PVTistes, parce qu’il s’en passe des choses étranges au Japon de temps en temps !
  • J’ai commencé à réfléchir aux cadeaux et souvenirs que je pourrais ramener à mes amis et à ma famille en rentrant du Japon. J’ai déjà un trop grand nombre d’idées à tel point que je ne suis pas sûr qu’une seule valise suffise !
  • J’ai été très déçu de devoir manquer le « kanamara matsuri » aussi appelé le festival de la fertilité. Celui-ci avait lieu il y a quelques jours alors que j’étais à Hiroshima. Au menu du festival ? La célébration de la fertilité à travers la parade d’énormes pénis dans toute une partie de la ville. Ça aurait donné de belles photos !
  • Alors que j’étais allongé au Yoyogi park, un américain sans domicile est venu me taper la causette. Après m’avoir montré les dessins et poêmes qu’il réalise lui-même, il m’a fortement mis en garde. « Fais attention aux japonais et aux japonaises ! Ici tu n’es rien, si tu ne rentres pas dans la norme ils te mettront en prison ! J’étais marié et après une grosse dispute avec ma femme, elle a appelé les flics qui m’ont mis en cellule pendant un bon moment ! J’ai lu des histoires d’emprisonnements de gaijin très effrayantes, fais attention petit, les japonais ne sont pas comme nous ! » Cette rencontre fut très étrange.
Véritable passionné du Japon, je reviens d’une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n’hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Laisser un commentaire