Japon : voyager pas cher au contact des japonais

Voyager au contact des japonais pour pas cher

Aujourd’hui et pour de nombreuses raisons, beaucoup d’intrépides cherchent a voyager au Japon de la manière la plus économique possible sans pour autant se priver de plaisirs, de découvertes et de rencontres. Pour rendre tout cela possible dans un pays au coût de la vie plutot élevé, Dieu a inventé cette chose bénie qu’est internet!

Les japonais sont ils accueillants?

CouchsurfingCouchsurfing est une application Web et mobile qui connait un rayonnement mondial depuis maintenant plusieurs années. Le principe est plutôt simple : chacun peut s’inscrire gratuitement et se proposer comme hôte pour les voyageurs de passage dans sa region. Si vous souhaitez résider chez un habitant, il vous suffit alors de créer vous aussi un profil et de faire votre demande aux membres qui résident là où vous souhaitez passer la nuit. Le service est totalement gratuit. Les hôtes s’engagent à vous accueillir sans frais pour une ou plusieurs nuits chez eux. Bien sûr cela nécessite une contrepartie : l’échange de culture et les bons moments! En effet, les pesonnes qui acceptent d’être hôtes sont majoritairement des gens très ouverts aux étrangers et  friands de découvrir de nouvelles cultures. Il n’est ainsi pas rare qu’un hôte vous propose de cuisiner une spécialite de votre région, ou qu’il souhaite vous montrer son lieu favoris. La bienséance veut que vous jouiez le jeu et que vous partagiez un bon moment avec votre hôte pour que chacun en ressorte avec une belle experience. Il est d’ailleurs commun d’offrir à votre hôte un cadeau typique de chez vous. Allez ne faîtes pas les radins, vous dormez déja gratuitement!

Mes hôtes japonais d'un soir
Mes hôtes japonais d’un soir

Malgré les idées reçues qui veulent que les japonais soient tous des gens froids qui n’ouvrent pas leurs portes aux étrangers (même aux locaux d’ailleurs), vous arriverez toujours à trouver quelq’un pour vous accueillir si vous vous y prenez bien. Au cours de mon voyage en solo, j’ai à plusieurs reprises utilisé l’application couchsurfing pour séjourner chez des japonais et mon bilan est très positif! En plus de n’avoir pas déboursé un centime, j’ai passé des moments inoubliables et rencontré des gens formidables. Une nuit chez Riku, étudiant s’ennuyant dans sa fac et qui a décidé d’accueillir chaque soir un nouveau couchsurfer pour s’amuser et apprendre beaucoup de nouvelles choses. Une nuit chez Kozue et sa grande famille qui m’ont offert un sento en famille, de très bons repas, une visite au sanctuaire et de bonnes rigolades autour du saké une fois les enfants couchés. Si bien sûr tous les japonais ne vous ouvriront pas leur porte, foncez sur couchsurfing et partez à la rencontre des japonais pour une hospitalité et des séjours inoubliables!

Faire du stop au Japon : mission impossible?

faire du stopFaire du stop au Japon n’est pas dans les moeurs. Si vous avez l’opportunité de vous déplacer en voiture, vous ne croiserez en efffet très certainement jamais d’auto-stoppeur japonais. Est-ce une raison pour ne pas faire d’auto stop et prendre le train? Certainement pas si vous tenez a votre porte monnaie! S’il y a bien un aspect que je trouve cher au pays du soleil levant, ce sont les transports. En effet, il coûte parfois plus cher de se déplacer à l’intérieur du Japon que de prendre un avion vers un pays aux alentours! A vos pancartes donc!

Une chose est certaine : vous intriguerez et tout le monde vous dévisagera. Mais gardez le sourire et le pouce levé! Et surtout, armez-vous de courage. Faire du stop au Japon n’est en effet pas si facile. Bien sûr vous aurez quelques coups de chance de temps en temps, comme ce moine japonais qui m’a conduit à la ville de Nagano, et on vous prendra en moins de 20 minutes. Mais ces faits sont rares. Compte-tenu de mon expérience, comptez plutôt entre 1 heure et 1 heure et demi avant qu’un automobiliste sympathique ne se décide à vous emmener à votre destination. La parade la plus simple consiste à s’éloigner du centre-ville vers l’axe routier qui vous intéresse et de trouver un coin idéal pour qu’on vous voit et que les voitures puissent s’arrêter facilement. Très souvent, en marchant une petite demi-heure en dehors du centre-ville japonais, vous trouvez des stations-essence accolées à des conbinis, juste en face de feux de circulation où les voitures sont donc à l’arrêt. Je vous conseille fortement d’écrire votre destination en Kanji sur votre pancarte. Cela est beaucoup plus rapide à lire pour les japonais et cela peut également les rassurer sur vos (fausses?) capacités à parler leur langue.

Préparez bien votre pancarte
Préparez bien votre pancarte

Durant mon séjour, j’ai fait du stop à plusieurs reprises, et cela n’a pas fonctionné à tous les coups. Je mets cependant le tort sur mes destinations assez perdues dans les montagnes et donc difficiles d’accès. 2 automibilistes se sont cependant arrêtés et m’ont offert un café et une bouteille d’eau en s’excusant de ne pas pouvoir me déposer car ils n’allaient pas à la même destination. Ahhh le Japon! Faire du stop a cependant fonctionné plusieurs fois, et j’ai donc rencontré des personnes très sympathiques ayant fait un bout de chemin avec moi. Toute une famille en vacances qui voulait prendre un tas de photos avec moi, un prêtre qui allait de ville en ville pour prêcher la bonne parole… Que de très bonnes expériences en perspectives!

Si vous n’êtes toujours pas convaincu par le voyage en Stop au Japon, je vous invite à visionner le très bon film de Pascal Cardeilhac qui a voyagé du nord au sud du Japon uniquement en Stop. A vous l’aventure!

Le wwoofing : vivre japonais chez les japonais

wwoofingVous souhaitez vivre l’immersion totale au milieu d’une famille japonaise et tout cela pour pas un sou ? Le wwoofing est fait pour vous ! Qu’est-ce que c’est ? Le wwoofing consiste en l’accueil de voyageurs au sein de familles japonaises en contrepartie de 5 à 6 heures de travail quotidien. Vous serez donc nourri, logé et blanchi si vous acceptez de devenir fermier, professeur ou encore serveur. Le plus souvent, vous serez intégrés au sein de familles de paysans et prendrez donc part aux récoltes et autres plantations de riz. De bonnes expériences en perspective !

Si vous souhaitez intégrer une famille japonaise pour quelques temps (1 semaine, 1 mois ?), il vous suffit de vous rendre sur le site wwoofing et de vous y inscrire. Un droit d’entrée d’environ 50 euros vous sera demandé afin que vous puissiez profiter de l’annuaire des familles pendant 1 an, et donc faire autant de wwoofing que vous le souhaitez. Il vous suffit pour cela de faire votre demande par mail aux familles qui vous intéressent.

Je préfère cependant vous prévenir : attendez-vous à quitter tout confort et à parfois devoir vivre dans des conditions difficiles. Lit primaire, douche froide, levé très trop… Afin d’être référencés dans l’annuaire Wwoofing, les familles doivent en effet justifier d’initiatives naturelles, biologiques et organiques. Sans tomber dans la caricature, cela signifie néanmoins que certaines familles ne semblent pas encore vivre à l’aube du 21ème siècle. Mais bon, on est aventurier ou on ne l’est pas.

Le wwoofing, une grande famille
Le wwoofing, une grande famille

J’ai pour l’instant effectué une seule expérience en wwoofing dans une ferme à Azimino, dans la campagne des Alpes japonaises. Pour-être tout à fait franc, j’ai eu très peur en arrivant lorsque j’ai vu mon logement et les sanitaires de la maison. Après avoir hésité à partir en me demandant si je désirais vraiment vivre 10 jours dans cet endroit, j’ai décidé d’aller de l’avant. Et j’ai eu entièrement raison ! Cela m’a permis de passer de merveilleux moments au sein de cette famille japonaise ayant le cœur sur la main. Travail quotidien mais aussi cuisine traditionnelle et beaucoup de rires et de bons moment chaque jour ! Si vous n’avez pas peur de vous lever à 4h du matin pour travailler ni de dormir au milieu des insectes, foncez en wwoofing pour découvrir le vrai Japon des campagnes !

Avec toutes ces possibilités vous n’avez plus d’excuse pour ne pas voyager au Japon avec un budget limité!

Véritable passionné du Japon, je reviens d’une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n’hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

2 Comments

  1. Retour sympa ! Tout comme toi, j\’ai voyagé au contact des japonais pour un faible coût. Peu importe la destination, perdue ou non, je n\’ai pas eu de soucis pour le stop. J\’encourage les gens à tenter l\’expérience ! Une vraie économie quand on voit le coût des transports dans le pays… Et si vous faîtes du stop, la tente sera une très bonne amie !

    Si ça peut aider tes lecteurs qui sont en recherche d\’informations, mon article peut être un bon complément : http://theroadand.me/project/voyager-pas-cher-au-japon/

    1. Salut Mathieu!

      Sympa ton blog!
      J’ai lu ton article, t’as du bien profiter aussi! Je reconnais bien ce que j’ai pu vivre au Japon.
      A bientôt!

Laisser un commentaire