Le Kamakura festival : un lieu magique à 3 heures de Tokyo

Kamakura festival

Non loin de Tokyo se trouve un lieu magique accessible seulement 3 mois dans l’année lorsque l’hiver se fait rude. Si vous aimez la neige, que vous avez 2 jours de libres et que vous avez envie d’une évasion féérique, suivez-moi : je vous emmène au Kamakura Matsuri.

En train de bon matin

Samedi matin, il est 8h et je rejoins mon amie Maiko à la gare d’Asakusa. Comme d’habitude, je suis en retard. Heureusement elle m’aime bien. Après avoir acheté du thé au conbini, nous sautons dans le train direction Kinugawa Onsen! La ville, très peu connue des occidentaux, se situe un peu plus au nord de la ville de Nikko, célèbre pour son sanctuaire Toshogu. Une fois arrivés à Kinugawa Onsen, il nous faudra prendre un bus qui nous mènera tout en haut des montagnes enneigées, vers notre destination finale : Yunishigawa Onsen. Ce nom ne vous dit rien? Attendez un peu pour voir!

Il faut environ 2 heures de train pour rejoindre Kinugawa. Dehors, les immeubles de la ville laissent rapidement place à la campagne japonaise et ses paysages d’hiver. Maiko elle, rattrape sa nuit.

10h30, nous faisons escale à Kinugawa pour une petite heure, le temps de se restaurer et d’attendre le bus qui nous conduira au pays des merveilles. La ville de Kunigawa Onsen est une source thermale assez réputée dans la région et fréquentée par des japonais aux revenus aisés. Nous croisons d’ailleurs quelques visiteurs qui trempent leurs pieds dans l’eau volcanique pour se réchauffer. C’est qu’il commence à faire froid ici! La ville est toute petite et nous en faisons rapidement le tour.

A peine avons-nous terminé notre petite balade que le bus nous attend pour la véritable aventure. Pendant plus d’une heure, nous nous enfonçons dans la montagne toujours plus haut et avec toujours plus de neige. Le paysage devient rapidement entièrement blanc et le chauffeur redouble de prudence pour ne pas glisser à flanc de montagne. En observant le panorama depuis la fenêtre, je suis émerveillé. Je n’ai jamais vu autant de neige de ma vie et je me sens tout à coup téléporté au début d’un téléfilm de noël.

Yunishigawa Onsen

Il aura fallu en tout près de 4 heures pour venir de Tokyo jusqu’à Yunishigawa Onsen. 4 heures qui valent vraiment le détour au vu de l’événement du moment : Le Kamakura Matsuri.

Le kamakura matsuri de Ynishigawa Onsen (湯西川温泉)

Organisé chaque année de fin janvier à mi-mars, le kamakura festival célèbre le retour de l’hiver dans la montagne en offrant un spectacle de dômes enneigés. Traduit littéralement, Kamakura signifie en effet “dôme de neige”. Durant cette période donc, les habitants du village créent des dômes enneigés de tailles différentes et y consacrent plusieurs activités. Il est par exemple possible de partager un barbecue traditionnel à l’intérieur d’un dôme. Mais l’attraction principale a lieu quand tombe la nuit. Une fois dans le noir complet, les centaines de dômes s’illuminent et offrent un spectacle magique aux amateurs de féérie. Se balader dans tout le village et observer ces dômes et constructions en neige illuminées : voilà tout l’intérêt du Kamakura festival.

Plus d’informations sur le Kamakura festival

Mais n’allons pas trop vite, il n’est que 14h et la nuit ne tombe que dans 4 heures. Nous commençons par découvrir les alentours de notre Ryokan entre bonhommes de neige insolites et Tanuki. Savez-vous ce qu’est le Tanuki? Véritable animal devenu esprit de la forêt auquel les japonais attribuent des pouvoirs magiques, le Tanuki apporte chance et prospérité autour de lui. Des statues de Tanuki sont très souvent présentes devant les restaurants et les auberges japonaises.

Le corps au chaud, la tête au froid

L’après-midi s’écoule tranquillement et il commence à neiger de très gros flocons. Nous décidons de rentrer nous mettre à l’abri et surtout découvrir le superbe ryokan que Maiko a réservé. J’apprécie énormément les ryokan, ces auberges traditionnelles dans lesquelles on dort sur un futon dans une pièce en tatami. Le service à la japonaise est toujours parfait, on se sent comme dans un véritable cocon et surtout SURTOUT il y a très souvent un Onsen! Si vous connaissez mon amour pour les sources chaudes japonaises vous ne pouvez qu’imaginer ma joie! Et qui plus est, le ryokan que nous avons réservé possède plusieurs Onsen en extérieur. Se baigner dans un bain d’eau volcanique sous une pluie de neige, il n’en faut pas plus pour me rendre heureux. J’insiste comme un enfant auprès de Maiko pour que nous y allions tout de suite et elle finit par accepter devant tant de gamineries. J’ai des amis formidables. Nous enfilons donc notre Yukata et sortons en claquettes dans le froid à la recherche de notre Onsen.

Le voila : l’endroit où je vais passer mon après-midi en attendant le spectacle de nuit du kamakura matsuri. J’entre dans mon Onsen privé et je vois déjà de la fumée s’échapper du bassin d’eau chaude qui m’attend. Après avoir pris soin de prendre de belles photos pour vous lecteurs, je me déshabille, me rince et tente d’entrer dans le bassin. Oui je tente seulement, parce que mon Dieu c’est chaud ! Il me faut plusieurs tentatives pour y parvenir entièrement. #TeamLoser

Ce n’est qu’une fois dans le bassin que je réalise la superbe vue que j’ai depuis le Onsen. Un magnifique panorama sur la montagne enneigée. Là une maison, en contrebas une rivière et pour seul compagnon le silence de l’hiver. Du haut de mes 25 ans, je ne connais rien qui ne détende davantage qu’un bon Onsen, et avec un panorama tel que celui-ci c’est encore mieux. Il fait -10° et je suis au beau milieu des montagnes japonaises à profiter d’un bain en extérieur brûlant en admirant le paysage enneigé. Bonheur.

Dômes de neige et de merveilles

La nuit est enfin tombée. Après un bon bain et un bon dîner, il nous tarde de partir explorer le village et les dômes de neige illuminés. Dehors il fait très, très froid. Nous marchons dans le noir et ne croisons que quelques touristes venus admirer le spectacle et des voitures recouvertes de neige. Bientôt nous apercevons au loin les lumières des premiers dômes en flanc de rivière. Le spectacle est absolument charmant. Les visiteurs prennent des dizaines de photos ou observent simplement le paysage en silence.

Je crois que de belles images valent mieux que de longs discours. Je vous laisse admirer la magie du moment.

Les minutes défilent et le froid s’accentue dans la nuit. Pourtant, nous ne voulons pas quitter cet endroit. On se sent si bien dans une telle atmosphère! Mais il faut se hâter, il reste encore un parc à visiter et nous ne voulons pas louper ça. Nous filons sous la neige que se met à tomber fortement.

Il nous faut marcher une dizaine de minutes sous l’averse de flocons pour rejoindre le parc de la ville, lui aussi mis en avant lors de ce festival de la neige de Yunishigawa Onsen. Nous entrons là dans un véritable conte de Noël au pays du Shintoïsme. De parts et d’autres du parc nous trouvons des petits temples et torii enneigés, des sculptures de glace illuminées, des dômes de neige à échelle humaine… Le cadre de la balade est idéal pour terminer cette superbe journée dans la montagne. Nous nous amusons à jouer les habitants de ce village de dômes de neige et Maiko va faire une prière au sanctuaire. Je lui demande de prier pour que ce moment ne s’arrête jamais.

Nous rentrons enfin à notre ryokan entre batailles de boules de neige et glissades sur la glace. Cette journée a été magique et j’ai découvert une part du Japon que je ne connaissais pas. Yunishigawa Onsen, l’endroit parfait pour retourner en enfance le temps d’un week-end glacé.

Comment se rendre au Kamakura Matsuri?

Le Kamakura Matsuri a lieu chaque année de fin janvier à début mars dans la ville de Yunishigawa Onsen. Les dates peuvent varier en fonction des années et des niveaux de neige, ainsi je vous conseille de vérifier le calendrier précis de chaque édition sur le site Travel Tochigi pour plus de sécurité.

Depuis Tokyo, rendez-vous à la Tobu station d’Asakusa et empruntez la Nikko line jusqu’à la station de Kinugawa Onsen. Le trajet dure environ 2h30 et vous coûtera 1600 yen.

Une fois à Kinugawa, des bus partent de la gare et montent jusqu’à la petite ville de Yunishigawa Onsen. Comptez 1 heure de trajet dans la montagne et environ 1700 yen.

L’entrée du festival est gratuite, vous devrez cependant loger dans un des Ryokan de la ville pour assister au festival de nuit.

Yunishigawa Onsen n’est pas la seule ville au Japon à célébrer le Kamakura festival. D’autres lieux enneigés produisent également ce festival, comme la ville de Yokote.

Véritable passionné du Japon, je reviens d’une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n’hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

1 Comment

Laisser un commentaire