Mon premier Neko café

mon premier Neko café

La ville de Tokyo est connue mondialement pour offrir une sélection incontournable de cafés et restaurants insolites et atypiques. Parmi ces différents lieux, les Neko cafés, ou bars à chats, font office d’institution dans la capitale. En bon touriste de longue durée, je me devais de tester l’un de ces incontournables lieux tokyoïtes.

Neko caféC’est quoi un Neko café ?

Un Neko café est tout simplement et comme son nom l’indique un café avec des chats. Ce type d’établissement vous propose de passer une heure ou plus dans un cocon d’un ou plusieurs étages rempli de chats de toute sorte. Ici, on se croirait en effet davantage dans une garderie pour chats géante que dans un café. Pourquoi voudrait-on payer pour passer du temps avec des chats me direz-vous ? Et vous avez raison, je pense comme vous. Mais en ce qui concerne les japonais, c’est une toute autre histoire. Les habitations au Japon et notamment à Tokyo sont tellement petites et les unes sur les autres, qu’il est bien souvent très difficile voire interdit pour beaucoup de citoyens de posséder un animal de compagnie. D’astucieux entrepreneurs ont donc eu un jour la merveilleuse idée de créer des lieux comme les Neko cafés pour relaxer les salarymen après leur boulot et les consoler de ne pas avoir de Mistigris qui les attend à la maison. Cela a très bien marché puisqu’il existe aujourd’hui plusieurs dizaines de cafés à chat à Tokyo et même des cafés à hiboux, des cafés à lapins ou plus récemment un café à serpents.

Neko café
Attention minou méchant !

Comment ça marche ?

Pour profiter de cette expérience, il vous suffit de vous rendre dans un des innombrables Neko cafés que comporte la capitale nippone. Pour ma première fois, je me suis rendu au Calico Cat Café sur les conseils de ma bien aimée Sharla. Si vous souhaitez venir en week-end, pensez à réserver à l’avance car ce café est souvent bondé.

Le tarif varie selon les Neko cafés et la période de la semaine. Dans ce Neko café situé au centre de Shinjuku, un lundi à 17h, cela m’a coûté 1000 yen (7,7 euro) pour passer 1 heure avec les chats. A noter que la boisson n’est pas comprise dans le forfait et que vous devez donc ressortir votre porte-monnaie si l’envie vous prend d’un café au lait ou de toute autre fantaisie. Avant d’entrer dans cet arbre à chats géant, vous devez troquer vos chaussures contre des chaussons adaptés et vous laver les mains délicatement pour ne pas transmettre de microbes à ces petites bêtes poilues.

Une fois ces précautions prises, c’est parti pour 1 heure de chats ! La plupart des visiteurs s’assoient simplement dans un coin de la pièce et tentent de jouer avec les chats qui passent près d’eux. D’autres sont là pour prendre des photos. D’autres encore paressent en lisant les manga mis à disposition. Si vous le souhaitez, vous pouvez également acheter de petites friandises à donner à manger aux chats pour 300 yen.

Neko caféMon expérience à Minouland

La première fois, c’est toujours un peu délicat. On ne sait pas trop où l’on va, si on va se sentir à l’aise et si on voudra y revenir plus tard. Je pense personnellement que je ne retournerai pas au Neko café. Non pas que l’établissement y soit pour quelque chose, mais je n’accroche tout simplement pas au concept. N’ayant pas d‘affinité particulière avec les chats, et ayant toujours eu la possibilité d’en avoir un chez moi si l’envie m’en prenait, je n’éprouve aucun intérêt à aller passer un après-midi entouré de petites boules de poils.

L’expérience a pourtant apporté son lot de points positifs. Les chats sont pour la plupart très beaux, et certains sont carrément magnifiques. L’ambiance du lieu est très reposante et propice à la relaxation. Chose pourtant difficile en plein centre de Shinjuku. Si vous aimez les chats autant que j’aime les macarons, cet endroit pourrait bien devenir votre paradis.

S’ils sont très beaux, j’ai néanmoins trouvé les chats très réservés et peu enclins aux caresses. Beaucoup d’entre eux les évitaient carrément à tel point qu’en une heure j’ai à peine pu toucher quelques chats. Et il est exclu ici de les attraper sauvagement. Vous êtes les invités des chats dans leur foyer. Il faut croire que ceux-ci sont habitués à voir des dizaines d’étrangers venir les admirer et tenter de les caresser chaque jour et en ont un peu marre. Moi aussi, cela finirait certainement par me lasser. Oh…wait !

J’espère que tout cela vous aura donné l’envie de caresser des chats ici et maintenant ! Je vous laisse admirer les photos de mon expérience et je vous donne rendez-vous prochainement pour une autre première fois dans un lieu insolite japonais !

 

[supsystic-gallery id=14 position=center]

Véritable passionné du Japon, je reviens d’une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n’hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

3 Comments

  1. Merci pour cet article, très intéressant de lire justement ton avis là-dessus. J’ai été à deux doigts d’y aller lors de mon séjour au Japon mais finalement je m’y suis résignée au dernier moment ! J’ai trouvé ça assez cher pour voir quelques chats (j’en ai toujours eu chez moi aussi) et je venais de tomber amoureuse du petit parc qu’on peut trouver à Ikebukuro où les chats se laissent tous caresser et chouchouter (chats abandonnés malheureusement). Je ne sais pas si tu y es déjà allé mais c’est vraiment sympa (je le présente dans mon article sur Ikebukuro).
    Sinon je trouve le principe super pour les gens qui ne peuvent pas forcément avoir d’animal de compagnie, c’est alors vraiment une bonne occasion! (dommage si on ne peut pas trop les caresser, je pensais qu’ils seraient plus sociables justement :/). Par contre je trouverai ça vraiment super si ça servirait par exemple à garder et entretenir les chats abandonnés des associations ou autres …enfin je divague un peu ;D.
    Peut être qu’un jour je me laisserai tenter par ces cafés, par curiosité !
    Bonne continuation en tout cas, désolé pour ce petit paragraphe, profites bien du Japon 🙂

Laisser un commentaire