Naoshima, l’île temple de l’architecture japonaise contemporaine

Naoshima, île d'architecture japonaise moderne

Lors de mon dernier séjour au Japon, j’ai pu me rendre sur l’île de Naoshima célèbre pour sa forte concentration en Art et en architecture. Etant moi-même totalement néophyte, j’ai eu la chance de m’y rendre accompagné d’un ami féru d’Art contemporain et d’architecture japonaise, pour ainsi cerner tous les mystères de cette île mystérieuse.

Na-Naoshima ?

Naoshima est un île située au sud du Japon, entre les 2 grosses îles principales que sont Honshu et Shikoku. Cette île est connue dans le monde entier pour être un lieu isolé quasi-intégralement dédié à l’Art et à l’architecture. On y trouve des œuvres et des constructions de grands noms internationaux tout comme des œuvres d’artistes ou d’architectes japonais. On relie généralement Naoshima par la ville d’Okayama qui se situe à quelques kilomètres au nord de l’île. Mais comment ? Pourquoi ? D’où vient exactement l’idée d’une telle île ?

Pour comprendre la naissance de Naoshima telle qu’on la connaît aujourd’hui, il faut s’intéresser à l’histoire d’un homme : Soichiro Fukutake et de son entreprise. L’entreprise Benesse a fait fortune dans le domaine de l’enseignement par correspondance et est aujourd’hui une multinationale bien installée. Son argent, Fukutake veut l’investir dans ce qu’il appelle un paradis terrestre sur Naoshima. Il imagine alors un énorme aménagement de l’île pour en faire un lieu hors-du-commun. Afin de faire venir les jeunes sur son île, Fukutake imagine aussi la rénovation de vieilles bâtisses traditionnelles japonaises en ateliers d’Art. C’est ainsi qu’est née l’île de Naoshima telle que nous la connaissons. Aujourd’hui, l’île abrite pas moins de 2 hôtels, plusieurs musées et des dizaines de contributions d’artistes dispersées un peu partout dans le paysage. Naoshima, le caprice excentrique d’un riche homme d’affaire et un paradis pour les amoureux de l’Art, de l’architecture et des beaux paysages.

Naoshima : un cadre idyllique

Ce n’est pas la raison première qui pousse chaque jour des dizaines de visiteurs à venir fouler l’île de Naoshima du pied. Pourtant, le cadre y est absolument magnifique. Un parcours touristique permet de faire le tour de l’île à pied ou en vélo en quelques heures. Des navettes sont également présentes un peu partout pour les moins aventureux. A pied, la balade est très tranquille et permet d’apprécier le calme et la sérénité qui règnent sur ce lieu. Naoshima n’est pas Tokyo et c’est tant mieux. Partout autour de l’île, il est possible d’avoir des points de vues magnifiques sur la mer de Seto et les îles aux alentours. La magie de Naoshima, c’est aussi que les bâtiments et œuvres créées pour l’île se marient souvent majestueusement bien avec les paysages. Véritable icone de Naoshima, la Pumpkin de Yayoi Kusama, célèbre artiste de la ville de Matsumoto, illustre parfaitement mon propos. Tous ces aménagements de paysages ont pour effet d’offrir un panorama unique et l’on resterait bien des jours à déambuler sur les plaines parfois désertes de Naoshima.

Mais l’île n’est heureusement pas couverte seulement de plaines. A Naoshima, il est possible de se balader mais aussi de se baigner sur une très belle plage près de la fameuse sculpture de citrouille. Vous pouvez également vous éloigner de la partie la plus touristique et calme de l’île pour vous rendre dans le petit village près du port. Celui-ci est tout-à-fait typique et vous pourrez y prendre quelques beaux clichés. Non loin de là se trouvent également des bâtisses traditionnelles japonaises absolument magnifiques. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs été réaménagées en ateliers et mini-musées d’Art, ce qui rend la visite intéressante. Les alentours du villages sont entre tradition et… expression artistique! Comme dans un immense terrain de jeu, des artistes et architectes se sont ici amusés à créer des bâtiments parfois loufoques, parfois clivants mais toujours intéressants à observer. L’Art s’invite même jusque dans la plus pure tradition japonaise puisqu’à quelques encablures du village en suivant un chemin de forêt, vous tomberez sur un sanctuaire avec des traits de centenaire. Et pourtant l’artiste Hiroshi Sugimoto y a inséré un escalier de verre qu’on prendrait presque pour de la glace. L’art s’invite donc décidément partout dans cette île mystérieuse.

Tadao Ando, maître d’oeuvre de Naoshima

L’île de Naoshima ne serait pas ce qu’elle est sans l’impulsion de plusieurs personnalités. Outre l’excentrique créateur Soichiro Fukutake et la star de l’île Yayoï Kusama, il y a un homme qui compte énormément dans le paysage qu’a voulu créer Fukutake : Tadao Ando. Tadao Ando est un architecte japonais de renom international qui a la particularité de s’être formé en autodidacte. Devenu aujourd’hui une figure de l’architecture contemporaine japonaise, il s’intéresse particulièrement au béton et aux jeux de lumières. Ainsi la quasi-intégralité des grandes constructions visitables sur Naoshima sont signées Tadao Ando et prennent des courbes très particulières. Le Musée Lee Ufan ainsi que le Chichu Art Museum, 2 des pièces maîtresses de l’île, peuvent surprendre par la rigidité et le caractère brut des structures en béton. Une fois à l’intérieur, le matériaux apporte une atmosphère particulière que certains apprécieront quand d’autres se sentiront oppressés. Tadao Ando joue avec le béton pour laisser entrer la lumière à des points-clés et ainsi mettre chaque pièce en valeur. L’exemple le plus marquant est certainement la pièce du Musée Chichu où sont exposés “Les Nymphéas de Monet” et qui resplendit d’une toute autre manière selon que le soleil ne se montre ne ou se cache. Un véritable enchantement pour les amoureux d’art et d’architecture. Ainsi ne vous étonnez pas lors de votre visite si tous les bâtiments arborent un style similaire et des blocs de béton avec de petits trous. C’est le style Tadao Ando et perso j’adore.

Que faire à Naoshima ?

Pour visiter Naoshima, je vous conseille de prévoir une bonne journée complète. Partez très tôt d’Okayama pour arriver sur l’île aux alentours de 9h. De là, explorez les environs du port, les différents travaux d’artistes que vous pourrez trouver. Profitez-en également pour acheter un thé, une bouteille d’eau et quelques vivres si vous souhaitez marcher. Prenez ensuite la route pour faire le tour de l’île. Sur votre chemin, vous croiserez de petites maisons, quelques belles plages ou encore des œuvres dispersées ça et là comme par exemple le Shipyard de Shinro Ohtake  ou le Naoshima Pavilion de Sou Fujimoto. Après quelques côtes, vous arriverez devant l’entrée du Chichu Art Museum qui est sans-doute le lieu qu’il faut absolument visiter lorsqu’on se rend sur Naoshima. Le musée n’est pas très grand mais vous prendra facilement 2 heures si vous aimez prendre votre temps et s’il y a beaucoup de visiteurs. Vous devriez ressortir de là vers midi.

Continuez ensuite votre chemin en pente descendante cette fois-ci pour passer près du Musée Lee Ufan dont les structures extérieures et le panorama sont très intéressants. Inutile pourtant de payer pour entrer dans le musée, petit et sans grand intérêt à mon goût. En poursuivant votre chemin vous devriez arriver près de la plage où se situent restaurants, bars mais aussi la célèbre Pumpkin de Yayoï Kusama. Prenez le temps de la pause et relaxez-vous. Pourquoi pas une petite baignade si le temps est clément ?

Vous pouvez ensuite passer la fin de votre après-midi à terminer le tour de l’île tranquillement. Village de pêcheurs, Musée Ando, Art house projects près des maisons traditionnelles japonaises, visite du sanctuaire et enfin retour tranquillement au port pour rentrer. Tout ça sous un beau coucher de soleil si vous avez de la chance.

Selon beaucoup de sources, passer la nuit au Benesse House Hotel serait une expérience inédite et absolument magique. Je ne peux donc que vous le conseiller même si je ne l’ai pas fait personnellement. La nuit coûte très cher et il faut réserver plusieurs mois à l’avance.

Ma journée ailleurs

Sur l’île de Naoshima, vous ne vous sentirez plus vraiment au Japon. La journée ici se savoure comme une balade dans un monde inconnu. Chaque paysage, chaque relief cache peut-être une oeuvre d’art, une sculpture : ouvrez l’oeil ! Programmée à la toute fin de mon dernier voyage au Japon, je suis arrivé à Naoshima complètement épuisé de 2 semaines de road-trip. J’arrive encore à percevoir mes cernes et ma mauvaise humeur du matin quand je me trouvais sur le bateau qui nous menait, mon ami et moi, sur l’île de Naoshima. J’avais gardé ce lieu pour la fin car, je dois l’avouer, Naoshima n’était pas un lieu touristique qui me tentait énormément. Pourtant quelle erreur aurais-je fait de ne pas venir fouler cette île du pied ! Dès les premiers pas je me suis senti bien sur cette île qui n’est pas remplie de touristes et conserve donc le charme de sa nature. En grands aventuriers nous avons fait le tour de l’île entièrement à pied et c’est ce que je vous recommande de faire pour apprécier ces instants au maximum. Si vous êtes comme moi un néophyte en architecture, je vous conseille de visiter Naoshima avec un ami qui s’y connaît un peu. Cela rendra la visite plus sympathique et vous permettra de pleinement apprécier les œuvres principales comme le Chichu Art Museum. Je ne sais pas si je remettrai les pieds à Naoshima mais je conseille fortement la visite aux férus d’art, d’architecture et aux personnes qui effectuent un long voyage au Japon.

En plus, on a eu droit à un très beau coucher de soleil pour finir la journée. Que demander de mieux ?

Comment aller à Naoshima ?

L’île de Naoshima n’est pas si simple à relier depuis Tokyo, cela faisait d’ailleurs partie de la volonté de Soichiro Fukutake.

Afin de fouler le sol de Naoshima, rendez-vous en Shinkansen jusqu’à la ville d’Okayama.

D’Okayama, emprunter la JR Uno Line jusqu’à la station d’Uno. En sortant de la station, il vous suffit de marcher tout droit pendant 3 minutes pour tomber pile face à l’embarcadère.

Vous trouverez ici les horaires des ferrys qui mettent environ 20 minutes à rejoindre l’île de Naoshima. (La traversée n’est pas compris dans le JR Pass)

Bonne route! 😉

Véritable passionné du Japon, je reviens d’une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n’hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Laisser un commentaire