Shinjuku – les quartiers de Tokyo

shinjuku-les-quartiers-de-tokyo

Quartier des affaires pour certains, quartier chaud pour d’autres : Shinjuku impressionne et fascine par sa grandeur et son atmosphère.

Le quartier de Shinjuku

Si vous aimez les gros buildings, les néons, le bruit mais aussi les rues pleines de vie : alors vous allez adorer Shinjuku. S’il y avait un hypercentre-ville à Tokyo, cela pourrait être Shinjuku. Le quartier montre pourtant plusieurs facettes, ce qui n’enlève rien à son charme. A l’Ouest de la gare se concentrent des immeubles plus imposants les uns que les autres qui sont à majorité des bureaux et sièges d’entreprises. Si vous allez y faire un tour avant 9h du matin, vous observerez alors la gigantesque marche des salarymen japonais en costume se rendant au travail. Impressionnant, presque effrayant. Pour information, il s’agit d’un des seuls quartiers de Tokyo où se concentrent tant de grands buildings car le sol de Shinjuku est plus résistant aux tremblements de Terre que celui des autres coins de la capitale.

nishi-shinjuku-immeubles

Si vous poussez votre chemin vers l’Est de la gare, vous découvrirez une toute autre facette de Shinjuku. D’énormes avenues commerciales remplies de magasins et de restaurants branchés. On se croirait presque dans le quartier de Shibuya.  Mais la grande force de Shinjuku, c’est la grande diversité de ses bars et de ses quartiers de la nuit. Non loin de là vous pourrez accéder à Kabukicho, le quartier chaud de la ville ou encore au Golden Gai, connu pour ses petits bars typiques. Enfin, si vous souhaitez découvrir la communauté LGBT de Tokyo, c’est également à Shinjuku que cela se passe! Rendez-vous pour cela à Ni-chome : le quartier gay de la capitale qui offre son lot de bons restaurants, bars et boîtes de nuit.

shinjuku-by-night

Que faire à Shinjuku ?

  • Aller en haut du Tokyo metropolitan government building

Il s’agit là d’une attraction phare de la ville que vous ne devez pas manquer : voir Tokyo de très haut. Si cet immeuble n’offre pas forcément le meilleur point de vue sur la ville (Rien de mieux que l’observatoire de Roppongi Hills selon moi), il a le mérite d’être quand-même très appréciable et surtout gratuit ! Vous devez en effet souvent payer de 1500 à 3000 yen pour grimper dans les tours qui offrent un beau panorama sur Tokyo. Une fois choisi l’un des 2 observatoires qu’offrent la tour, vous pourrez profiter d’une vue à 360 degrés sur toute la ville. Et croyez-moi, c’est immense ! Vous pouvez également vous détendre à un bar ou acheter des souvenirs « Japon » au centre de la pièce. Privilégiez une journée où il fait grand soleil et surtout soyez plus malin que moi : évitez le brouillard.

tokyo-metropolitan-government-shinjuku

  • Se perdre dans la gare de Shinjuku

Oui, pire que Châtelet, ça existe. Avez-vous déjà vu une gare qui contient des dizaines de sorties, des centaines de couloirs différents et plusieurs énormes galeries marchandes? Bienvenue dans la gare de Shinjuku. Sa taille est telle qu’elle pourrait presque représenter un quartier de Tokyo à elle toute seule. Elle est d’ailleurs officiellement la gare qui voit chaque jour passer le plus d’usagers au monde avec environ 4 millions de personnes qui la traversent par jour! Une vraie fourmilière géante où vous risquez de vous perdre plus d’une fois. Certains aspects de la gare valent néanmoins le détour. Allez donc faire un tour au centre commercial Lumine 2 : aux étages 5 et 6 vous trouverez des restaurants très sympathiques et pas très chers.

  • Prendre un verre au Golden Gai

Le Golden Gai, c’est un tout petit quartier caché entre Kabukicho et 2-chome et qui abrite de toutes petites ruelles très étroites dans lesquelles vous trouverez des bars minuscules et au charme certain. Il n’est souvent possible de rentrer qu’à 4 ou 5 dans ces lieux où vous ne verrez que quelques tabourets au comptoir. Initialement plutôt fermés aux touristes et réservés aux locaux, les bars du Golden Gai acceptent aujourd’hui plus facilement de recevoir des étrangers et de leur faire goûter leurs spécialités. Attendez-vous à de bons petits plats et à essayer pleins de Sakés différents. Bonne ambiance garantie.

golden-gai-shinjuku

  • Aller aussi au Hub, au bar des champions et au décabar

Parce qu’on y passe des bonnes soirées qui finissent souvent en traquenards, et que ça permet de croiser des connaissances francophones quand on a le mal du pays.

  • Faire le hanazono shrine matsuri

Une fois par an, fin Mai, le sanctuaire principal de l’arrondissement de Shinjuku s’illumine de lanternes et accueille les familles japonaises pour faire la fête. Plutôt discret entre le quartier de Kabukicho et le Golden Gai, le sanctuaire Hanazono dénote totalement avec le reste de l’environnement. Celui-ci est en effet entièrement entouré de buildings. S’il ne vaut pas forcément le détour en temps normal, il est en revanche très agréable d’y faire un tour pendant ce festival. Vous y découvrirez les joies de matsuri japonais : stands de nourriture délicieuse, parade de japonais en costumes traditionnels, spectacles vivants et bière qui coule à flot. Enjoy !

hanazono-shrine-matsuri-shinjuku

Si vous passez votre journée entière à Shinjuku, vous aurez bien besoin d’un petit moment de détente, et on vous comprends. Pourquoi ne pas alors se rendre dans un Neko café, plus connu sous le nom de bar à chat. Ces établissements existent depuis maintenant des décennies dans la capitale japonaise et proposent aux habitants de passer quelques heures dans une grande pièce entouré de dizaines de chats. Tout cela moyennant une entrée aux alentours de 2000 yen et un café. Le concept séduit tellement que des cafés avec d’autres animaux ont aussi ouverts leurs protes : hiboux, lapins, serpents… Avis aux amateurs !

  • Aller se balader au Shinjuku Gyoen

Le Shinjuku gyoen est connu pour être l’un des plus beaux parcs de Tokyo et vaut largement que l’on s’y attarde quelques heures. Pour y accéder, sortez de la gare direction Sud-Est et vous devriez arriver naturellement devant l’entrée principale. Le Shinjuku gyoen est très grand et se compose de plusieurs pavillons de styles venus de pays différents. Le jardin japonais est tout simplement magnifique et reposant. Prenez le temps de la balade mais faîtes attention au temps : à partir de 16h30, vous devriez déjà entendre une jolie mélodie signifiant qu’il est l’heure de regagner la sortie. A noter qu’il vous faudra également débourser une somme dérisoire pour accéder au parc, raison pour laquelle celui-ci est impeccablement propre et bien entretenu.

shinjuku-gyoen-parc

  • Aller observer le quartier de Kabukicho de nuit

Kabukicho, c’est LE quartier chaud de Tokyo. Le plus connu en tout cas. Dans les faits, vous n’avez rien de spécial à craindre dans ce quartier très « safe » lui aussi si vous ne cherchez pas les ennuis. Alors on se promène, on regarde, mais on ne consomme pas, ou alors on fait attention à son verre et à sa carte bancaire. S’enfoncer dans les rues de Kabukicho la nuit est une expérience particulière et enivrante. Parmi les quelques restaurants, vous observerez des établissements plus ôsés, des enseignes de bars à hôtesses et autres facéties. Vous vous ferez certainement alpaguer par des rabatteurs qui vous appelleront « My friend » et vous proposeront de boire un verre avec de jolies filles, voir plus si affinité. Enfin vous apercevrez peut-être quelques Yakuza, la mafia japonaise, en train de surveiller leurs affaires depuis leurs voitures teintées. Une atmosphère bien particulière. C’est pourtant à Kabukicho que l’on trouve parmi les meilleurs bars de la capitale.

Ce que j’aime à Shinjuku

Shinjuku, c’est un peu mon Terter, donc j’ai une affection toute particulière pour ce quartier. C’est dans ce quartier que j’ai passé ma toute première soirée au Japon avec des étoiles pleins les yeux.

Je connais plusieurs personne qui n’aiment pas Shinjuku. Leurs raisons sont souvent les mêmes, elles trouvent le quartier froid, glauque. Je n’ai personnellement pas du tout le même ressenti. Certes les gens qui se promènent à Shinjuku sont certainement plus pressés, certaines enseignes sont délibérément plus chaudes, la gare est un labyrinthe sans nom, les Yakuza ne sont jamais très loin… Mais c’est justement tout ça qui donne au quartier un charme incomparable. Si vous souhaitez sortir des sentiers un peu « Mainstream » de Shibuya et passer des soirées de folies dont vous vous souviendrez : Shinjuku est le quartier parfait pour ça. Commencez par aller manger de bonnes Yakisoba dans un resto caché à Nishi-Shinjuku, puis revenez vers l’Est prendre une petite bière au Hub. Vous rencontrerez des gens sympa qui vous emmèneront tester un bon saké dans le Golden Gai pendant des heures et vous finirez par dormir dans un Manga kissa ou un capsule hôtel tel un vrai japonais. Shinjuku, le Tokyo qui bouge jour et nuit : fatiguant mais captivant.



Booking.com

Découvrir les autres quartiers de Tokyo

Shibuya – Shinjuku – Ueno – Asakusa – Sugamo

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Laisser un commentaire