Un voyage au Japon ne serait être parfait sans profiter d’un bon onsen, source d’eau chaude japonaise. Gero Onsen下呂温泉 peut se vanter d’être l’une des trois villes thermales日本三名泉 les plus connues du Japon avec Kusatsu et Arima.

Entre histoire et légende

Situé au cœur de la région Chubu dans la préfecture de Gifu, entre Nagoya et Takayama, Gero Onsen s’est développé sur une source d’eau chaude alcaline transparente dont les propriétés ont été vantées depuis près de 1000 ans.

A un peu plus de 1000 mètres d’altitude, dans la montagne Yugamine湯ヶ峰, un ancien volcan situé à l’Est de Gero Onsen, jaillissait une source chaude qui fut notée dans le recueil historique Hishuushi飛州志. Grâce à ce dernier, on date la découverte de la source sur laquelle naquit la ville de Gero Onsen entre 947 et 956. Cependant, à l’ère Kamakura vers 1265, la source se tarit subitement laissant les habitants dans un profond désespoir.

On raconte que, quelques années plus tard, un héron blanc blessé à une aile commença à apparaître et se poser chaque jour inlassablement sur les berges de la rivière Hida qui courait plus bas dans la vallée de Gifu. Les habitants du village, curieux de l’étrange manège de l’oiseau blanc, descendirent dans la vallée jusqu’au lit de la rivière Hida là où l’oiseau venait quotidiennement se poser. Un jour, alors que l’oiseau s’envola haut dans le ciel, les villageois trouvèrent une nouvelle source claire et douce avec une légère odeur de souffre typique des onsen.  La joie gagna le village, qui déménagea de ses hauteurs pour reconstruire la station  thermale dans la vallée. La légende raconte que le héron n’était autre que l’incarnation de Bouddha Yakushi Nyorai薬師如来, le bouddha guérisseur, qui guida les villageois à cette source aux propriétés médicinales exceptionnelles. L’oiseau qui s’était envolé se posa plus loin dans la montagne sur un grand pin consacré au Bouddha et, par la suite, le village bâtit à cet endroit le temple Onsen-ji温泉寺 pour le remercier.

Une ville d’eau et d’hôtels

C’est grâce à ce déplacement de la montagne à la vallée que le village a pu prospérer. Devenu plus facilement accessible pour les voyageurs, les Ryokans et les bains pour pieds se développèrent jusqu’à nos jours.

Les bains de pieds, ou « Ashiyu-足湯 » en japonais, sont un bon moyen de se relaxer en délassant des jambes trop lourdes d’une longue marche (ou d’attente devant un magasin de « hida beef sushi »). Il n’y a pas moins de 8 bains de pieds répartie dans la ville de Gero. Le plus ancien daterait de 700 ans et aurait été construit sur la place où se tint le héron blanc de la légende, d’où son nom Sagi-no-Ashiyu鷺の足湯. Attention ce dernier n’est en rien commun avec le onsen public ShirasaginoYu白鷺の湯, dont l’ashi-yu est Venus-no-ashiyuビーナスの足湯. D’une architecture européenne ce bain en cercle est décoré d’une impressionnante statue de la déesse grecque. Au file de votre déambulation n’hésitez pas à plonger vos pieds dans les différents bains, ce sera un bon prétexte aux pauses !

Une station thermale ne serait pas parfaite sans ses nombreux ryokan et hôtels pour profiter de la ville plus longuement. Hélas il faudrait être très riche pour pouvoir profiter de tous les ryokans et aussi avoir beaucoup de temps pour tester un à un chaque établissement. Si vous souhaitez vraiment découvrir un Ryokan à Gero Onsen, renseignez-vous bien ! Les prix et services sont très différents d’un lieu à l’autre, à partir de 10,000 yen jusqu’à plus de 30,000 yen par personne et nuit, avec ou sans repas, avec ou sans bain privé, etc. Cela reste néanmoins une formidable expérience à tester à Gero.

Le pass de découverte des Onsens : Yu Meguri Tegata

Cependant si vous êtes plutôt en quête d’expériences d’Onsen, il n’est pas nécessaire de rester dans les ryokan pour profiter de leur bains. On appelle cela « higaeri onsen 日帰り温泉». Utiliser un higaeri onsen permet d’économiser sur le repas et chambre en choisissant de rester dans une guesthouse ou un hostel et de profiter dans un bel établissement de se baigner tranquillement, voire d’en découvrir plusieurs en un seul jour ! D’ailleurs la ville à mis en place un pass pour répondre à ce tourisme particuliers, le pass « Yu meguri tegata-湯めぐり手形».

Le pass se présente sous la forme d’une pièce de shogi (jeu d’échec japonais) à laquelle une clochette est attachée. A l’arrière de la pièce, trois étiquettes (「湯」「名」「人」) seront à détacher et donner à chaque visite. Avec ce pass, vous pourrez visiter 3 onsen pour un prix de 1,300 yen et vous pouvez l’utiliser sur 6 mois. Car il faut savoir que les higaeri onsen ne sont pas gratuit à la différence des ashiyu. Prenons l’exemple Suimeikan水明館 qui est déjà à 1,100 yen alors qu’avec un peu d’organisation vous pouvez, avec le pass, en profiter entre 12:00 et 14:00 (contre 10:00 à 18:00 en higaeri onsen) et si vous visitez aussi un autre onsen vous aurez rentabilisé votre pass !

Voici un tableau qui regroupe l’ensemble des établissement qui acceptent le « yu meguri tegata » avec leurs horaires :

EtablissementHoraire avec le passNote
Yunoshimakan 湯之島館13:00 – 14:00
dernière entrée à 13:30
Du lundi au vendredi
Access aux bains familiaux interdit
Suimeikan 水明館12:00 – 14:001 entrée par bain
Bosenkan 望川館12:00 – 14:00
18:00 – 20:00
Gero kanko Hotel 下呂観光ホテル11:30 – 13:00
Gero Onsen Yamagataya
下呂温泉山形屋
12:00 – 20:00Samedi et vacances :
12:00 – 15:00
Ogawaya 小川屋12:00 – 15:00Mardi – Mercredi – Jeudi
Gero Royal Hotel Miyabitei
下呂ロイヤルホテル 雅亭
7:30 – 8:30
Kikuhan Ryokan 菊半旅館18:00 – 20:00
Sasara 紗々羅12:00 – 15:00
dernière entrée 14:30
Kissenkan Chikusuitei
吉泉館竹翠亭
12:00 – 14:00
18:00 – 20:00
Accèss aux bains familiaux interdit
Suihoen 水鳳園8:30 – 9:30
18:30 – 20:00
Groupe de 5 personnes et plus refusé
Okudaya Hapoen 奥田屋八峰苑12:00 – 13:30
Kisoya 木曽屋13:00 – 15:00
18:00 – 20:00
Jeunes enfants refusés
Fugaku 冨岳18:00 – 20:00
Gero Saichoraku Honkan et Bekkan
下呂彩朝楽 (本館・別館)
14:00 – 21:001 entrée par bâtiment
Minoriso みのり荘12:00 – 15:00Voiture refusée en weekend
Izumiso いずみ荘8:00 – 9:00
18:00 – 20:00
Shirakaba Hotel睦館11:00 – 12:00
Shinmei Sanso 神明山荘11:00 – 21:00
Hida Sanso ひだ山荘15:00 – 20:00
Shirasagi no Yu白鷺の湯10:00 – 21:30Bain intérieur uniquement
Cure Garden Rotenburo
クアガーデン露天風呂
8:00 – 21:00Bain extérieur uniquement

* Pensez à prendre une serviette de bain pour vous sécher, et si vous en avez une, une petite serviette pour onsen. Le prix inclus seulement l’entrée aux bains. A l’exception de Shirasagi-no-Yu, tous les onsens offrent le savon et le shampooing.

Selon le site japonais « les fans de Gero Onsen 下呂温泉ファン», tester le Yunoshimakan 湯の島館 et Suimeikan 水明館 est une expérience hautement recommandée. Pour le premier à cause de la qualité de ses bains extérieur, pour le second car c’est sans doute le plus connu de la ville.

Si un seul bain vous suffit, j’ai personnellement été très satisfaite avec le Cure Garden Rotenburoケアガーデン露天風呂 qui coûte 700 yen. Ce bain est uniquement en extérieur mais offre une petite variété des températures, des bains pour une personne, de fines cascades d’eau et même un système de hammam où l’on s’assoit dans siège qui se ferme et notre tête dépasse pour profiter de l’air frais et de discussions avec votre voisin ou voisine.

Shirasagi-no-Yu白鷺の湯 est aussi un onsen ouvert à tout public pour seulement 370 yen. Le bain en cyprès est très aimé des locaux. Il est à noter que les bains sont en intérieur uniquement mais, semblerait-il, la vue s’étend sur la rivière Hida en contrebas et ses montagnes. Cependant un tel prix n’est pas sans raison… le savon et le shampoing sont payant et à demander à l’accueil.

Enfin Funsenike 噴泉池, le fameux onsen du lit de la rivère. Attention voici un des rares onsen mixte et avec maillot de bain ! Ici pas de frais d’entrée, pas de toilette, pas de vestiaires… Mais de l’eau chaude de la même qualité que les plus grands hotels. Certes la vue n’est pas comparable aux onsens en extérieur des montagnes (Okuhida, Hirayu, etc.) mais la nuit le paysage illuminé de la ville est tout de même sympathique.

Il faut savoir que la qualité de l’eau est la même dans toute la ville et seules les infrastructures varient. Un aller-retour depuis Nagoya名古屋 ou Takayama高山 pour une petite journée de repos est aisément réalisable.

Que faire en plus des Onsens ?

Car quitte a être venu jusqu’ici l’on a peut être envie d’un peu plus que des bains.

Le Ji-Kabuki 地歌舞伎 : A l’époque d’Edo, les familles d’acteur de Kabuki, art dramatique japonais joué par des hommes au visage peint, parcouraient pour se produire dans les grandes villes. Seul les héritiers de ces familles pouvaient prétendre à devenir eux-même acteurs. Cependant les amateurs de Kabuki vivants dans les provinces se mirent à apprendre auprès des artistes itinérants l’art dramatique du Kabuki créant une version provinciale de cet art citadin le Ji-Kabuki 地歌舞伎 (où le «地‐ji » signifie province) Gero fait partie des grandes provinces qui développa le Ji-Kabuki. L’on dit que cet art fut particulièrement permis et encouragé à Gero car les acteurs performaient alors sur la Nakasendo, allégeant l’ambiance lourde et le mécontentement qui pouvaient gagner les hommes. De nos jours le Ji-Kabuki est toujours vivant et pratiqué. Les représentations sont peu nombreuses mais si vos dates coïncident n’hésitez pas à découvrir cet art théâtral coloré !

site officiel du Ji-Kabuki bilingue anglais-japonais : https://www.jikabuki.net/

Le Gassho-mura 合掌村 : Vous n’avez pas le temps de pousser votre visite jusqu’à Shiragawa-Go ? Profitez tout de même de votre visite à Gero pour découvrir l’architecture et le mode de vie traditionnel de la région d’Hida au Gassho-mura. Ce ne sont pas moins de 10 maisons de style Gassho-zukuri qui on été déplacées dans ce musée. Plusieurs activités sont proposées sur place tel que des expériences artisanales de céramique et de washi (papier japonais), un théâtre d’ombre, et vente de souvenirs et produits locaux.

site officiel du Gassho-mura en anglais : http://www.gero-gassho.jp/lg_en/

Comment aller à Gero Onsen ?

Avec JR pass

Si vous avez le JR Pass le train est votre moyen de transport principal. Bonne nouvelle Gero se trouve tout juste sur la ligne de Takayama qui relie Nagoya à Toyama.

  • Depuis Nagoya au sud, il vous faut compter environ 90mn avec le train express Hida Wide View (9 départs par jour , dernier départ à 20h18)
  • Depuis Takayama au nord, il vous faut compter environ 45mn avec le train express Hida Wide View (10 départs par jour, dernier départ à 18h47)
  • Depuis Kanazawa, le plus rapide est de rejoindre Toyama pour reprendre un Hida Wide View (dernier départ à 16h47, trajet d’environ 2h30)
  • Depuis Tokyo ou Kyoto/Osaka, il vous faudra rejoindre Nagoya avant de reprendre le train express Hida Wide View.

Sans JR pass

Il n’existe à ce jour aucun bus directs depuis Kyoto/Osaka ou Tokyo. Faire un arrêt et visiter soit Takayama soit Nagoya lors de votre voyage serait un bon moyen de couper les distances et profiter un peu plus du Japon.

  • Depuis Nagoya, il n’existe pas de bus direct pour Gero il vous faudra donc vous tourner vers les trains locaux. Avec plusieurs changement de trains il faut compter environ 2h30 et 2,270 yen. Si vous être près à mettre plus de sous pour plus de confort (train direct et seulement 90mn), le prix du train express Hida Wide View est de 4,100yen.
  • Depuis Takayama, il existe un bus (Nohi bus) qui cependant est une ligne locale et fera donc de nombreux arrêts en chemin pour 1,040 yen. Le train local est à 970yen et rejoint la gare de Gero en 1h. En utilisant ces deux moyen de transport vous avez un trajet par heure.

Nous vous souhaitons un bon bain chaud dans l’eau de beauté de Gero Onsen !


Svetlana Zehnder

Installée au Japon depuis 2016, j'espère vous donner l'envie de découvrir ce magnifique pays au travers de mes écrits.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *