Et si au lieu de vous déplacer en train, vous arpentiez les routes du Japon sur une moto ? Tokyo, les Alpes japonaises ou encore le Mont Fuji : nombreuses sont les destinations emblématiques du Japon accessibles en deux-roue. Alors en route !

Rouler en moto au Japon

Cela n’aura échappé à personne et surtout pas aux férus des 2 roues, le Japon est connu dans le monde entier pour les grandes marques de ses motos : Honda, Suzuki, Kawasaki et Yamaha. Ces entreprises ont avec d’autres révolutionné le marché de la moto au Japon et dans le monde et continuent encore aujourd’hui d’innover en proposant des modèles d’exception.

Oui, contrairement à certaines apparences, le Japon est un pays de motards. La plupart des routes sont adaptées à la pratique d’un 2-roues et il fait bon fouler les voies japonaises à la découverte des beautés du pays, vent dans les cheveux, clope au bec et accompagné par ses amis loubards comme ce cher Teacher Onizuka.

La destination phare des bikers japonais : Hokkaïdo, la grande île du nord du Japon. Vaste étendue de plaines et de montagnes, elle est la grande île nippone où la densité est la plus faible. La faune et la flore y règnent encore et l’on trouve encore sur cette île des centaines d’ours noirs. Avec des paysages parmi les plus beaux du Japon, l’île d’Hokkaido est un terrain idéal pour les bikers en quête de sensations et de liberté. Mais une vidéo vaut parfois mieux que de longs discours. En voici une qui va certainement vous mettre l’eau à la bouche même s’il s’agit là d’un petit modèle de 2-roues :

Obtenir une moto au Japon

Obtenir une moto au Japon n’est pas bien compliqué. Encore faut-il que vous ayez avec vous les papiers adéquats. Afin de pouvoir conduire un véhicule motorisé au Japon, vous avez besoin du Permis B obtenu en France, mais ATTENTION celui-ci n’est pas suffisant. En effet, le Permis français n’est pas reconnu officiellement au Japon comme peuvent l’être ceux d’autres pays. Afin de rouler en toute légalité sur les routes japonaises, il vous faudra faire traduire officiellement votre permis en japonais. Pour cela, plusieurs solutions : se rendre directement au Japon dans un des bureaux de la Japan Automobile Federation pour effectuer la traduction, ou passer par des sites-web francophones en ligne qui feront le travail pour vous en amont contre quelques euros. Les Suisses et les Belges sont également concernés par cette obligation de traduction officielle.

Une fois cette formalité réglée, vous pouvez louer une moto sans souci au Japon et voyager librement à travers le pays. Attention cependant : si vous avez moins de 2 ans de permis, vous ne serez pas autorisés à rouler sur une cylindrée de plus de 50 cm³. Pour certains, ces véhicules motorisés ne permettent pas rouler sur les autoroutes japonaises et vous serez alors restreints aux routes de campagnes, certes charmantes. A vous l’aventure !

Partir en voyage organisé à moto au Japon avec Air Moto Tours

Pour beaucoup d’amateurs de motos et de sensations fortes, rouler sur les routes japonaises en 2-roues constitue un rêve difficile à mettre en place. Entre les préparatifs liés au voyage, les formalités de location d’une moto, la connaissance de la législation en place au Japon et j’en passe, difficile de sauter le pas. Heureusement, des agences de voyage spécifiques comme Airmototours mettent aujourd’hui en place des tours complets qui vous permettent de partir facilement voyager en moto au Japon. Avec différents circuits allant de 12 à 17 jours, Airmototours vous propose de découvrir le Japon sous de superbes angles et le tout en 2-roues. Presque tout est pris en charge et vous serez guidés là-bas par un motard francophone qui connaît bien les recoins à explorer. Certainement une superbe expérience à vivre au Japon !

A titre personnel, je rêve de pouvoir redécouvrir ma région préférée du Japon en moto avec leur circuit dédié : la découverte des Alpes Japonaises en moto. Rouler vers Kanazawa, Matsumoto, Shirakawago ou encore Hakuba aux manœuvres d’un 2 roues : un vrai bonheur ! Qui sait, peut-être bientôt !

Bosozoku (暴走族), les bikers japonais

Aujourd’hui sur le déclin, les motards japonais existent pourtant bel et bien depuis de nombreuses années. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont une certaines classe ! Plus que des bikers, les bosozoku représentent avant tout une sous-culture, une forme de contestation de la société japonaise. Comme les véritables loubards qu’ils sont, ils n’hésitent souvent pas à mettre le boxon là où ils passent. Klaxons, cris et parfois même dégradations, ils ont mauvaise réputation dans un pays qui privilégie l’ordre et la retenue. Les Bosozoku sont nés à l’après-guerre en pleine perte de repère et sous une inspiration américaine. Si on les trouve plus communément en blouson noir avec des coiffures Rock’n’Roll des années 60, les nouveaux bikers japonais n’hésitent pas à aborder parfois des looks plus déjantés à la japonaise. On situe l’apogée des Bosozoku dans les années 70-80 : années où les gangs étaient les plus nombreux et les affrontements avec les forces de polices japonaises récurrents. Les groupes de Bosozoku sont étroitement liés aux Yakuza de par un statut commun d’hommes souvent violents, issus de familles pauvres et ne trouvant pas leur place dans la société nippone.

Si la plupart des japonais les voient d’un mauvais œil, il faut savoir analyser ce phénomène plus finement. De nombreux témoignages de Bosozoku affirment qu’ils sont de véritables défenseurs de la grandeur et de la tradition japonaise. Une inspiration que l’on ira davantage chercher du côté des samouraï que de l’explosion économique moderne. L’existence des Bosozoku nous rappelle encore une fois à quelle point la société japonaise est fascinante et faite de paradoxes.

Le Japon : un pays idéal pour le moto-trip

De par la qualité des routes et l’omniprésence de services de qualités, le Jpon est un pays idéal pour le voyage en moto. Dans tout le pays et plus spécialement sur l’île d’Hokkaido, des dizaines de “rider houses”(ライダーハウス) ont été construites un peu partout et accueillent les motards pour une halte ou pour la nuit. Ce sont généralement des dortoirs très économiques voire gratuits tenus par des communautés de riders. De quoi bien dormir et partager quelques bières avec de nouveaux amis bikers. L’omniprésence des Konbini (supérettes japonaises ouvertes 24H/24) facilite également beaucoup la vie de celui qui souhaite effectuer un road-trip en moto au Japon. Les routes du pays n’attendent plus que vous !


Alex

Salut, moi c'est Alex de Nihonkara. Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

9 commentaires

pierre Pitance · 4 février 2018 à 20 h 29 min

Bonjour,
je pars pour le boulot 15j au japon et je vais me faire une petite rallonge avec un trip de 3 jours en moto, en AVRIL. le trip sur les Alpes japonaise dont tu parles me parait pas mal, mais tu crois qu\’il ferai assez chaud en Avril?
Merci
Pierre

    Alex · 9 février 2018 à 12 h 25 min

    Bonjour Pierre ! Oh oui, en avril au Japon le temps est très clément 🙂

Kevin · 7 mars 2018 à 15 h 03 min

Bonjour, j\’aimerais louer une moto quelque jours au japon pendant mon futur séjour. Et je me demandais si il y avait des obligations : gants, manteau ou autre (comme c\’est le cas en France). Et si c\’est le cas, si lors de la location d\’une moto, on peut avoir se matériel lors de la location?
Merci d\’avance
Kevin

    Alex · 12 mars 2018 à 11 h 09 min

    Bonjour Kevin. Je n’ai malheureusement pas cette information. Je vous conseille de vous diriger vers des associations de motards voyageurs qui seront davantage pro sur le sujet. Bonne route à vous !

Frederic · 16 juillet 2018 à 21 h 39 min

Salut Alex
Merci pour ton experience, on s\’y croit !!
Je pars du 15 septembre au 5 octobre avec ma copine, elle est photographe et aimerait sortir de ce voyage une expo (mais loin des sentiers battus, rencontrer des gens du pays)
J\’ai le permis moto et j\’aimerai en profiter pour faire le trip en moto tant qu\’à faire
Fred

Dominique · 4 août 2018 à 23 h 23 min

Pierre,
Le voyage au cœur des alpes japonaises est à déconseiller en avril. De nombreuses barrières de dégel sont encore service. Cela peut aller jusqu\’à fin avril voir début mai.
Air Moto Tours

Dulieu · 31 décembre 2018 à 17 h 05 min

Bonjour Alex,

Rouler au Japon , mon reve Merci pour ce superbe article.J\’ai aussi besoin d\’un renseignent. Je viens d\’acheter un carter moteur de Yamaha TRX au japon via le site Buyee sur Yahoo auction. Le carter est dans un entrepot au Japon et il vienne de m,\’annoncer qu\’il ne peuvent pas l\’expedier car il y aurait des traces d\’huile et l\’odeur qui va avec !!!J\’ai deja paye cet article et ils me proposent seulement de l\’expedier vers une adresse au Japon pour qu\’il soit parfaitement sec et transportable par colis postal et par bateau. Le probleme est que je ne connais personne au Japon ou faire expedier cette piece,?

    Alex · 6 janvier 2019 à 16 h 28 min

    Bonjour Dulieu,

    J’ai bien peur de ne pas pouvoir vous aider pour ce souci :/
    Pourquoi ne pas tenter de contacter l’ambassade ?

    A très bientôt !

francois pernoux · 17 mars 2019 à 21 h 33 min

des infos pour rentrer avec sa propre moto ? (top l\’article j\’ai appris bcp de choses ! merci !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *