Miyajima | L’île des Hommes et des Dieux

De son vraie nom Itsukujima厳島, partons à la découverte d’une île aimée des Dieux et protégée par les Hommes. A seulement une petite heure du centre d’Hiroshima広島, l’île de Miyajima宮島, destination incontournable d’Honshu本州, fait partie des 3 plus célèbres paysages du Japon日本三景.

Que faire à Miyajima ?

Entre son parc aux daims, ses nombreux sanctuaires ou son célèbre Torii flottant, une visite de Miyajima est essentielle lors de votre voyage au Japon. Si vous n’avez pas l’opportunité d’y passer une nuit, prenez au moins le temps d’une bonne journée pour visiter les lieux à pied !

Le Mont Misen 弥山

Si sur l’île des traces humaines datant de la préhistoire ont été retrouvées, l’on note une vraie présence humaine qu’à partir de 806 à la suite du passage de Kobo Daishi 弘法大師. Ce dernier en rentrant de Chine est attiré par le mysticisme de l’île et décide d’y construire un monastère en haut du mont Misen. Il y passera plusieurs mois à s’entraîner et l’on dit que le feu qui brûle au pavillon Reikado 霊火堂, le Kiezu-no-reika 消えずの霊火, est le feu qu’il utilisa lors de sa retraite.

La petite montagne de 535m d’altitude offre une fabuleuse vue de son sommet. Au nord, par beau temps, il est possible de voir la ville portuaire d’Hiroshima 広島, alors qu’au sud se détache sur l’eau les îles de la mer intérieur de Seto 瀬戸内海. C’est d’ailleurs au sud que s’étend la forêt primaire de l’île qui est reconnue comme un musée botanique naturel. Zone naturelle protégée, elle abrite entre autre des espèces primitives comme les Yamaguruma ou Matsubasu et rare comme le Mimizubai.

Il est existe 3 chemins d’ascension qui mènent au mont Misen et permettent d’apprécier la faune et la flore de l’île : le parcours Momiji 紅葉コース, le parcours Daisho-in 大聖院コース et le parcours Omoto 大元コース. Si le premier est plutôt réservé aux débutants et aux familles, le second offre un parcours plus ouvert et le dernier plus authentique. Il faut compter environ 2h pour 2km de marche avec de nombreux escaliers. Sur le chemin, vous croiserez de nombreux daims, se promenant eux-aussi. A noter qu’il est possible de monter en téléphérique ロープウェイコース : 1800 yen pour un A/R, 1000 yen pour un aller simple. Une dernière marche de 30 minutes et vous voilà au sommet. La vue depuis les gros rochers y est splendide !

Le Grand Torii 大鳥居

L’un des symboles de Miyajima avec le temple Itsukushima, le Grand Torii de Miyajima 厳島神社大鳥居. Le Grand Torii est le portail shintoïste qui représente la frontière de l’espace sacré. A Miyajima, l’île entière étant sacrée, le Torii a été élevé à 200m du sanctuaire Itsukushima les pieds dans la mer.

Construit de manière forte ingénieuse, ce Torii a survécu aux tremblements de terre et typhons. Reposant sur 6 piliers, 2 principaux et 4 de supports, dont aucun n’est enfonce dans le sol, le Torii garde son équilibre grâce à la poutre principale remplie de galets et pesant près de 7 tonnes. La couleur rouge qui est utilisée est dite être une couleur pouvant repousser les mauvais esprits.

Afin de profiter de toute la splendeur de la Torii renseignez vous sur les marée. A marée basse il est possible de marcher jusqu’aux pieds de l’édifice. A marée haute le portail flotte sur la mer et des bateaux proposent de s’y approcher pour une expérience exceptionnelle. Au coucher du soleil, le Torii se détache en ombre chinoise sur le ciel coloré, et devient un spot photo des plus prisés.

Itsukushima-jinja 厳島神社

Malgré les 2 beaux spots dont nous venons de parler, ce sont pourtant les constructions entrepris par Taira-no-Kiyomori 平清盛 qui ont propulsé l’île à son statut actuel. Bâti sur l’eau, se métamorphosant au gré de la marée, Itsukushima jinja 厳島神社 est sans conteste l’un des sanctuaires les plus spectaculaire au monde.

En 1146, le seigneur féodal fait un rêve qui l’encourage à investir dans le sanctuaire d’Itsukushima à Miyajima. Les constructions ont lieu vers 1168 à l’époque Kamakura et vont transformer l’existant sanctuaire d’époque en celui que l’on connaît de nos jours, classé en 1996 au Patrimoine UNESCO.
Ce temple a été réalisé dans un style appelé shinden qui était d’ordinaire réservé aux classes nobles et la Cour comme par exemple le Palais Impérial de Kyoto. C’est un style typique de l’époque Heian dont peu d’exemples existent encore.

Dessiné spécialement pour son environnement, le vermillon entre en parfaite composition avec le vert des montagnes et forêts de l’arrière plan, ainsi que le bleu de la mer. Car c’est aussi sa situation très particulière sur la mer qui rend ce temple exceptionnel. Il existe deux théories sur ce choix atypique. L’une est la volonté de représenter la Terre Pure de la religion bouddhiste, une autre est la représentation du Palais Ryugu-jo, Palais de la Déesse de la mer. C’est d’ailleurs cette dernière qui est vénérée au temple Itsukushima par les pêcheurs, les marins et les marchands des environs.

Senjokaku 千畳閣, le pavillon aux 1000 tatamis

Une structure de bois inachevée dédiée à Toyotomi Hideyoshi qui aurait du être une bibliothèque bouddhiste. Bien que la construction fut interrompue, le Senjokaku reste un bâtiment exceptionnel et l’un des rares non peint de l’île dont le bois témoigne du temps.

Gojunoto 五重塔, la pagode à 5 étages de Miyajima

Cette pagode a été en partie construite par des femmes comme en témoignent 14 des 16 noms gravés sur les piliers. Bâtie en 1407 cette pagode à la particularité d’avoir son pilier centrale liant seulement le toit jusqu’au 2ème étage et non les fondations, ce qui lui confère une grande souplesse et résistance aux séismes et typhons. Elle serait l’une des seulement 5 construction de ce type au Japon.

Daiganji 大願寺, ou Kikyozan Hokoin

Ce lieu était en charge de la construction et réparation des temples de l’île avant la séparation du shintoïsme et bouddhisme a l’ère Meiji. Suite à ce décret de nombreuses statues ont été déplacées de leur temples au Daiganji comme les statues du Gojunoto par exemple. Ce temple dédié à Benzaiten fait parties des 3 plus célèbres du Japon.

Daisho-in 大聖院

Temple Shingon de Miyajima au cœur de le forêt. Le temple abrite entre autre 500 statue de Rakan les disciples de Shaka Nyorai dont chaque visage est différent, ainsi qu’un mandala de sable coloré réalisé par des prêtres tibétains.

Les spécialités de Miyajima

A force de marcher et déambuler dans Miyajima, vous aller avoir faim. Bonne nouvelle, l’île a de quoi vous satisfaire. La majorité de ses spécialités sont aussi celle d’Hiroshima mais n’hésitez pas a succomber :

Anago meshi あなご飯

Un délicieux plat de congre, anguille de mer, de la région Ono-seto, est particulièrement recommandé. Le poisson gras est grillé puis enduit d’un mélange à base de sauce soja, le tout servi sur du riz fraîchement cuit.

Les Huîtres カキ

Crues, grillées, ou même panées et frites ici les huîtres se déclinent dans tous les versions possibles. L’on dit que c’est la forêt de l’île qui nourrit les huîtres via les courants marins en leur offrant tous les nutriments nécessaires à leur bon développement. D’ailleurs, le second week-end de février est dédié aux huîtres avec le Kaki-matsuri カキ祭.

Momiji Manju もみじ饅頭

Un grand classique des wagashi, gâteaux japonais traditionnels, les Momiji manju furent inventés début 1900 à la suite de la requête d’une Okami, maîtresse de Ryokan. Celle-ci désirait une sucrerie à l’image de Momiji-dani 紅葉谷. Le Momiji もみじ, feuille d’érable, est le motif de cette pâtisserie fourrée traditionnellement à la pâte d’azuki, haricots rouges. Il existe de nos jours de nombreuses versions de fourrage : matcha, chocolat, café, etc. Et sur l’île, il est même possible d’en déguster fris. Attention aux daims ! Ils pourraient vouloir vous voler votre goûter !

Comment se rendre à Miyajima depuis Hiroshima ?

広島 Hiroshima ⇒ Miyajimaguchi 宮島口
Pour vous rendre a Miyajima, il vous faudra tout d’abord vous rendre à Miyajimaguchi pour prendre le ferry qui vous amènera sur l’île. Depuis Hiroshima, il existe deux moyens de rejoindre Miyajimaguchi :

  • Par train, le JR Sanyo 山陽 en direction d’Iwakuni岩国, quai numéro 1 environ 30 minutes 410 yen (gratuit pour les utilisateurs du JR pass)
  • Par tramway Hiroden 広電, ligne 2 en direction de Miyajimaguchi 宮島口, environ 69 minutes, 230 yen

Il existe un pass pour 1 journée à 820 yen incluant le ferry Matsudai Kaisen pour rejoindre l’île ainsi que d’autres pass pour plusieurs jours

宮島口 Miyajimaguchi ⇒ Miyajima 宮島
Une fois à Miyajimaguchi, il vous faut embarquer sur un bateau à destination de Miyajima :

  • Matsudai Kaisen 宮島松大汽船, un bateau toutes les 15 minutes, A/R 360 yen
  • JR Nishinihon Miyajima JR西日本宮島, un bateau toutes les 15 minutes, A/R 360 yen (gratuit pour les utilisateur du JRpass)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le Japon avec nos Guides Privés