Une montagne de fleurs de cerisiers, ça fait rêver non ? C’est exactement ce que vous trouverez au Mont Yoshino si vous y voyagez lors de la saison des Sakura. En route vers l’un des spots de Hanami les plus incontournables du Japon !

Une montagne et des milliers de cerisiers en fleurs

Situé tout au sud de la région de Kansai, Yoshinoyama passerait presque pour une bourgade inaperçue tout au long de l’année, mais surtout pas au printemps. Dès la mi-mars, des centaines, que-dis-je, des milliers de japonais se préparent à gravir cette montagne pour un Week-end ou une journée au paradis. Paradis oui, c’est certainement l’impression que vous aurez également lorsque vous foulerez du pied l’endroit si vous venez lors de la pleine floraison des cerisiers, ces arbres à fleurs si célèbres au Japon. A peine débarqué de la petite gare de Yoshino, on est happé par l’immensité rose pâle de la montagne. Bienvenue dans ce que le Japon a à offrir de plus beau !

Yoshinoyama, terre d’histoire

Véritable étape de pèlerinage dans la péninsule de Kii, le Mont Yoshino est depuis des décennies un lieu empli de mystères. Toute l’histoire du lieu serait liée à une seule et même divinité tant bouddhiste que shintoïste : Zaô Gongen (蔵王権現). Celle-ci serait apparue au 7ème siècle à un maître Shugendo du nom de « En no Goya », qui aurait décidé de l’honorer en sculptant cette apparition dans du bois de cerisier. Avec le temps, l’histoire a fait son chemin et le Shungendo, cet art spirituel japonais qui prône la relation entre l’Homme et la nature, est toujours une discipline pratiquée au Japon. Dans la vénération de cette pratique, de nombreux fidèles sont venus planter au Mont Yoshino des arbres cerisiers. On dit qu’il y en aurait aujourd’hui plus de 30 000 cerisiers autour de la montagne, ce qui en fait le plus grand spot du Japon.

En plus des magnifiques cerisiers qui inondent la vallée, le culte de Zaô Gongen a également permis la construction de magnifiques temples. Ceux-ci sont tous accessibles au public et vous vous ferez un véritable plaisir de les visiter lors de votre découverte de Yoshinoyama. Le plus emblématique d’entre eux est très certainement le temple Zaô-dô (Kinpusen-ji) qui trône fièrement à quelques centaines de mètres d’altitude. Il est très probable que vous soyez émerveillé par sa beauté et son âge. Pour la petite anecdote, ce bâtiment est le second plus grand du Japon après le célèbre Todai-Ji de la ville de Nara. A l’intérieur, vous pouvez observer des statues de la divinité Zaô Gongen ainsi que des dieux Shaka, Kannon et Bosatsu.

Une belle randonnée dans la préfecture de Nara

Si vous prévoyez d’escalader le Mont Yoshino, prévoyez une bonne journée et partez tôt ! Cela vous permettra de profiter du lieu en toute quiétude et sans vous presser. A peine sortis de la gare de Yoshino, vous serez accueilli par un énorme Torii de cuivre. Celui-ci est assez imposant et est en réalité fabriqué du même cuivre que le célèbre grand Bouddha de Nara.

Une fois cet accueil passé, vous n’avez plus qu’à poursuivre les sentiers qui grimpent la montagne face à vous. La vue sur la vallée est très belle d’en bas, surtout si vous venez en pleine période des Sakura. Mais attendez un peu d’arriver en haut, vous allez être époustouflé ! Avant de rejoindre le sommet, vous allez passer par plusieurs paliers, reconnus comme de très bons spots à photographes : le shimosenbon, le nakasenbon, le kamisenbon et le okusenbon. Ces 4 lieux sont en fait des étapes de différentes altitudes qui chacune s’embellissent au fil de la saison des fleurs de cerisiers. Le full bloom n’est en effet pas présent partout sur la montagne au même moment. Ces 4 étapes permettent de profiter à minima d’une pleine floraison quasi-garantie si vous visitez le site entre mi-mars et mi-avril. Les points de vue sont à chaque fois divins.

Comptez une demi-journée pour grimper jusqu’au sommet sans trop vous fatiguer. La balade est accessible aux personnes âgées et des bus et téléphériques assurent même des montées et descentes à plusieurs moments de la journée. En plus de l’observation des Sakuras et autres beautés du paysage, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ni de mourir de faim. Des auberges, échoppes et salons de thé sont présentes tout au long du chemin et vous permettront de faire une pause bien méritée. Si les prix sont parfois un peu élevés, les restaurants offrent souvent des vues imprenables sur certaines parties du Mont Yoshino. Prenez donc le temps d’une petite pause.

Plus l’altitude se fait sentir, plus la randonnée est rude. La montagne devient en effet de plus en plus pentue au fur et à mesure que vous vous rapprochez du sommet. Faîtes attention où vous mettez les pieds et surtout : profitez de la vue ! Vous voilà arrivé au paradis des Sakura.

Une terre d’inspirations

Comme très souvent, lorsqu’un lieu est plein de beautés, il est prisé des poètes et autres artistes qui y viennent trouver de l’inspiration. Yoshinoyama n’a pas échappé à la règle et de nombreux talents japonais y sont associés. Que ce soit en peinture (Meisho-e, Yamato-e…), en littérature ou en poésie (Waka, Umatakura, Saigyo Hoshi…), le lieu est très largement dépeint à travers les âges mais aussi les saisons.

Comment aller au Mont Yoshino ?

Depuis la ville, il vous faudra au minimum 2 grosses heures de transport pour vous rendre au Mont Yoshino. Situé au sud de la préfecture de Nara-Ken, celui-ci est plutôt isolé, mais c’est cette caractéristique qui fait sa plus grande force.

  • Depuis Osaka – Tennoji, marchez jusqu’à la station Kintetsu Osaka Abenobashi et empruntez la ligne Kintetsu Minamiosaka jusqu’à la station de Yoshino (environ 2h50).
  • Depuis Kyoto, emprunter la Kintetsu Kyoto line jusqu’à la station Kashiharajingu-mae, puis la Yoshino line jusqu’à destination (environ 2h)

Bon voyage à Yoshinoyama !


Alex

Salut, moi c'est Alex de Nihonkara. Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *