Nara | Visiter l’ancienne capitale du Japon

Entre ses centaines de daims en liberté et son patrimoine historique très fort, Nara fait rêver beaucoup d’amoureux du Japon. Véritable visite incontournable d’un premier voyage au Japon, partons à la découverte de cette ville unique en son genre.

Nara, une ville d’histoire

Bienvenue à Nara, siège de la préfecture du même nom et avant tout première capitale fixe du Japon. L’installation de Nara en tant que capitale du Japon de l’époque (Kinki), résulte de l’influence chinoise et de la dynastie des Tang au pouvoir au 8ème siècle. Avec l’instauration d’une nouvelle administration et de nombreux codes définissant la société japonaise, la famille impériale a souhaité l’instauration d’une première capitale fixe. Les capitales précédentes changeaient fréquemment après la mort ou le déclin des empereurs. La période Nara (710-794) intervient entre la période Asuka (592-710) et la très longue époque Heian (794-1185). Cette ère voit la grande émergence du clan des Fujiwara, mais aussi du bouddhisme importé de Chine. Ce même bouddhisme qui, par son influence grandissante, fera peut à la cour qui préférera changer de capitale à la fin du 8ème siècle. De nombreux monuments encore présents témoignent aujourd’hui de la grandeur de la culture japonaise et de Nara.

Que faire à Nara ?

Si la plupart des visiteurs décident de ne consacrer qu’une demi-journée à la découverte de Nara lors de leur voyage, nous vous conseillons de notre côté d’y passer la journée entière si vous avez le temps de vous le permettre. Nara est une ville qui se vit et se découvre à un rythme tranquille, loin du tumulte des grandes villes du Kansai.

Visiter le Todai-ji

Quelle merveille ce temple Todai-Ji ! Il fera sans aucun doute partie de vos plus beaux souvenirs. Avec une taille générale du complexe principal de 900 mètres par 800, le temple bouddhiste demeure l’activité principale de la ville. Son bâtiment principal constitue encore aujourd’hui la plus grande construction en bois au monde. Construit initialement en 752 lorsque Nara était la grande capitale du Japon, le Todai-Ji fut plusieurs fois détruit par le feu et rebâtit ensuite. Le bâtiment actuel est dit être 1/3 fois plus petit que le précédent qui devait être gigantesque.

Certainement l’une des figures emblématiques du bouddhisme japonais, le Todai-Ji fut instauré par l’empereur Shomu pour promouvoir cette nouvelle religion de l’époque comme la pierre angulaire du futur état japonais. Il tiendra un rôle religieux et politique important pendant toute la période Nara et le début de la période Heian. Il est aujourd’hui encore le chef-lieu de plusieurs branches bouddhistes comme les bouddhismes Kegon et Ritsu qui y sont enseignées par des moines. Enfin, le temple est surtout un bijou d’architecture prisé par les touristes.

A l’intérieur du Todai-ji, une grande statue de Bouddha assis dite Daibutsu trône fièrement au centre du bâtiment. Haute de 16 mètres, le Bouddha en bronze est entouré de dorures qui lui rajoutent de la superbe. La visite du Todai-Ji consiste essentiellement à faire le tour de cette statue pour l’admirer sous toutes ses coutures, ainsi que les charpentes du bâtiment et les répliques miniatures des anciens conplexes. Les plus valeureux d’entre-vous oseront peut-être également traverser l’une des colonnes du temple où un trou (dit de la taille d’une des narines du Bouddha) est creusé. On dit que réussir à le traverser vous offrira l’illumination dans votre prochaine vie. Bon courage !

Profiter du parc aux daims Shika

Avec ses plusieurs hectares situés en plein centre de la ville historique, impossible de louper le parc de Nara et ses daims en liberté par centaines. A peine sortis de la gare JR, certains se faufilent déjà sur la grande place à la recherche de nourriture. Mais c’est à un kilomètre plus à l’est, après avoir dépassé les ruelles du centre-ville que les daims sont les plus nombreux. Bienvenue au parc de Nara. Un grand espace de verdure en pleine ville où la nature est reine et où les voitures doivent s’arrêter toutes les 2 minutes pour laisser passer les daims. Ces cerfs, ou Shika, vivent sur ces plaines depuis des siècles et étaient déjà présents lorsque Nara était la première grande capitale du Japon. Vénérés depuis longtemps par le peuple japonais, leur faire du mal est passible d’emprisonnement. Prenez donc plutôt le temps de leur offrir des gaufrettes à manger et de vous incliner devant eux pour voir leur réaction. Si vous êtes un féru de musées ou qu’il pleut, vous pouvez également choisir de visiter le Nara National museum et ses belles collections d’art bouddhique.

Flâner dans le centre-ville de Nara

Qu’il est charmant le centre-ville de Nara ! Une fois sortis de la gare ferroviaire JR, avancez quelques minutes vers l’Est. Là vous tomberez déjà sur de belles échoppes pleines de charme. Kimono, tissus, souvenirs mais surtout gourmandises à gogo ! Entre les mochi-fraise, les melon pan et les célèbres Daifuku de Nara, difficile de résister. De là, vous aurez le choix entre plusieurs grandes artères couvertes Shotengai pleines de commerces et souvent bondées. Vous y trouverez également de très bons restaurants tels Monks on the moon ou Tonkatsu Ganko. Plus au sud de la ville, vous tomberez sur des ruelles et des bâtisses traditionnelles typiques de la région. Ces rues d’antiquaires et autres échoppes sont souvent plus vides et pourtant très charmantes, foncez-y ! Pourquoi enfin ne pas boire un bon Thé matcha à la maison de thé Naramachi ? Demandez à être servi par Masayo qui est très sympathique et parle très bien le français.

Visiter l’ancien palais impérial Heijo

Voilà un coin de Nara que presque aucun visiteur ne foule du pied : le palais Heijo. En effet, celui-ci est situé de l’autre coté de la ville, à l’ouest, contrairement à la plupart des attractions populaires de Nara. Il vous faudra une petite demi-heure à pied depuis la gare JR (45 minutes depuis la gare Nara Kintetsu) pour l’atteindre. Mais une fois devant, vous ne le regretterez pas. Entièrement gratuit, le lieu se fait remarquer dans un paysage d’habitations.

Inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, les vestiges du palais couvrent plusieurs hectares. Des fouilles ont encore aujourd’hui lieu pour retrouver des reliques du palais original construit en 710. Il s’agit du premier grand palais impérial japonais historique. Inspiré de la dynastie chinoise des Tang installés à Xi’an, les bâtiments et la cour étaient disposés dans un style large et symétrique. Aujourd’hui, le palais principal a été reconstruit et accueille les visiteurs du monde entier, pourtant peu nombreux. Prenez le temps de la visite et n’hésitez pas à vous perdre dans les quelques ruelles traditionnelles situées juste au nord du lieu. Un étang rempli de grenouilles est également situé là pour votre plaisir. Bienvenue dans le Japon pittoresque, hors des sentiers battus.

Découvrir le Kasuga Taisha

Bien que moins populaire que le Todai-ji, le sanctuaire Kasuga-Taisha attire les foules à Nara et on comprend pourquoi ! Avec ses centaines de lanternes en bronze et en pierre, les photographes sont ravis. Initialement établi en 768, le Kasuga Taisha était la demeure du fameux clan des Fujiwara qui régna sur le Japon durant l’ère Nara. Les amateurs d’architecture seront également ravis puisque le Kasuga-Taisha est connu pour ses constructions atypiques d’un style nommé Kasuga-Zukuri. Laissez-vous donc déambuler entre les piliers rouges et les lanternes à la recherche de quelques Shika. Nous vous conseillons d’y passer une fois la nuit tombée pour une expérience encore plus magique.

Se promener dans le jardin Isuien

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Chencheng (@i_am_lecc) on


Toujours situé non loin du Nara Park, le jardin Isuien est néanmoins un peu caché. Il vous faudra peut-être demander votre chemin aux habitants pour le trouver avant sa fermeture. Mais une fois à l’intérieur, quel bonheur ! Le Isuien garden est un jardin de style japonais traditionnel créé à l’époque Meiji. Il est divisé en 2 zones bien distinctes et il vous faudra au minimum 30 minutes pour le visiter entièrement. Vous pourrez y admirer de superbes panoramas sur le Todai-ji ou encore le Mont Wakakusa situé un peu plus loin. Entre les petits ponts, les collines de fleurs, les maisons de thé traditionnelles et même un musée, tout est fait ici pour que le charme opère.

Profiter du temple Kofukuji

Encore un magnifique temple à découvrir tout proche du centre-ville : le Kofuku-ji. Impossible de le rater lors de votre promenade à Nara, surtout à cause de sa fameuse pagode à 5 étages, considérée comme la plus grande du Japon ! Temple faisant également partie du clan des Fujiwara, il est également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le temple Kofukuji est décrit comme étant l’un des plus beaux témoins de l’art bouddhique et de la sculpture sacrée japonaise. Initialement fondé à Kyoto, Uji (ancienne Heian) au 7ème siècle, le temple fut déplacé à Nara par la suite, puis détruit à plusieurs reprises. En grands travaux depuis plusieurs années, vous pouvez aujourd’hui admirer le complexe principal rénové depuis 2018. Nous vous conseillons le panorama au coucher du soleil.

Explorer la préfecture de Nara

Nara se résume souvent à la ville-musée que nous venons de décrire. Et pourtant, il ne s’agit que du chef-lieu de la préfecture du même nom. Sans-doute l’une des plus belles et des plus authentiques préfectures du Japon. Si vous avez quelques jours devant vous, nous vous invitons très fortement à voyager dans cette région pour y découvrir ses merveilles. Parmi les plus beaux lieux à visiter : Yoshinoyama, la montagne aux 1000 cerisiers en fleurs, Asuka, les origines du Japon, ou encore Tenri, la ville du Judo. En route pour le Japon rural !

Comment se rendre à Nara ?

Depuis Tokyo, rejoindre Osaka ou Kyoto en Shinkansen.

Depuis Kyoto, emprunter la Kintetsu Nara Line qui va directement à Nara en 40 minutes.

Depuis Osaka, emprunter la ligne JR Yamatoji qui est également directe jusqu’à Nara avec un trajet de 45 minutes.

De nombreux hôtels, ryokan et autres hébergements permettent de passer la nuit à Nara pour en apprécier le calme une fois la nuit tombée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le Japon avec nos Guides Privés