Loin d’être la destination la plus à la mode, la Corée du Sud séduit néanmoins chaque année de plus en plus de voyageurs qui partent à la découverte de Séoul et du pays du matin calme.

Que visiter en Corée du Sud ?

Voici ici une liste de destinations à ne pas manquer si vous effectuez un séjour en Corée du Sud. Vous y trouverez quelques incontournables comme Séoul ou l’île de Jeju, mais aussi quelques lieux moins connus que je vous invite fortement à ajouter à votre circuit.

Séoul

Capitale de la Corée du Sud entre tradition et modernité, Séoul est une ville pleine de contrastes qui séduit chaque année de nombreux voyageurs. Impossible d’imaginer un voyage en Corée du Sud sans passer quelques jours à Séoul. Beaucoup de touristes limitent d’ailleurs leur séjour à cette seule mégalopole.

Plusieurs fois ravagée par les conflits récents ayant eu lieu entre les 2 Corées, Séoul est aujourd’hui une ville ultramoderne qui rayonne mondialement pour son design et son économie. Il est très agréable de flâner dans certains quartiers chics comme celui de Gangnam, véritable centre de shopping et de Luxe. Il y a à Séoul autant de produits qu’on pourrait en trouver un peu partout ailleurs dans les grandes villes du monde. Peut-être d’ailleurs davantage en ce qui concerne la cosmétique !

Séoul est une ville remplie de jeunes qui aiment sortir et faire la fête. Pour cela, rendez-vous dans les quartiers d’Itaewon ou de Hongdae. Là vous découvrirez les joies de la street-food coréenne, mais aussi des bars, des karaoke, des concerts de rue mais surtout du Soju, l’alcool de riz coréen qui se consomme à foison. Faire la fête au milieu des rues étroites entouré des étudiants de Hongik est un vrai plaisir.

Mais Séoul c’est aussi et surtout une cité qui a su conserver son patrimoine culturel. En est témoin le magnifique et gigantesque palais de Gyeongbokgung, emblème de la capitale. Vous pouvez également profiter des grands jardins qu’offrent la ville, du parc de Namsan, des autres grands palais, ou encore des quartiers plus traditionnels comme le Bukchon Hanok village.

Etape incontournable pour votre circuit au pays du matin calme, je vous conseille de passer au minimum 4 jours à Séoul. Pour davantage d’informations, vous pouvez consulter l’article dédié à la découverte de Séoul.

Busan

Encore très peu connue à l’étranger, la ville de Busan (ou Pusan) est pourtant la 2ème ville de Corée du Sud en terme de population avec pas loin de 4 millions d’habitants. Elle se distingue notamment de Séoul grâce à sa proximité avec la mer. En effet, Busan est une ville littorale, et ses habitants comme les voyageurs apprécient particulièrement ses plages. Busan bénéficie d’un climat plus clément tout au long de l’année et les hivers sont moins rudes qu’à la capitale.

Les lieux d’intérêt ne manquent pas, et je vous recommande de passer 2 à 3 jours à Busan pour profiter non seulement des temples et monuments, des chaleurs de la ville mais aussi du bord de mer. Grand incontournable : le Temple Haedong Yonggungsa impressionne par sa localisation. Entièrement bâti sur la côte littorale sauvage, il est extrêmement apprécié des touristes et des instagrammeurs et leurs photos. Avec ses sculptures magnifiques et la mer qui s’y cogne, le lieu est un immanquable.

Autre incontournable autour de Busan : les quartiers de Anchang et Taeguk situés en pente de montagnes. Ceux-ci sont très reconnaissables par la multitude de couleurs qu’arborent les habitations. C’est d’ailleurs cela qui fait tout le charme des lieux, avec les nombreuses œuvres de Street Art disséminées un peu partout.

Enfin, prenez le temps de vous perdre dans l’immensité de Busan. Si vous êtes en été, pourquoi ne pas vous baigner à la plage de Haeundae ou à la plage de Songjeong ? Pensez également à visiter le marché aux poissons de Jagalchi et le quartier de Gamcheon.

Il est plutôt simple et rapide de rejoindre Busan depuis Séoul grâce au train à grande vitesse coréen : le KTX. Un billet vous coûtera autour des 45€ pour 2h40 de trajet. Parfait pour un week-end de découverte !

Gyeongju

Véritable trésor planqué au centre du pays, la ville de Gyeongju n’est à louper sous aucun prétexte. Peu de guides touristiques en font l’éloge et pourtant, avec 4 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, Gyeongju en vaut la chandelle. Entre temples et montagnes, il règne ici une atmosphère particulière ancrée depuis la période des 3 royaumes de Corée. L’un des 3, le royaume de Silla, avait établi sa capitale à Gyeongju et comptait près d’un million d’habitants entre le 7 et les 14ème siècle. Des vestiges de cette époque (reconstruits ou préservés) parsèment la ville et offrent aux voyageurs des souvenirs inoubliables.

Parmi ceux-ci, on trouve notamment l’étang d’Anapji, qui offre une vue absolument splendide, surtout de nuit. De là, on peut en effet observer un pavillon reconstitué grandeur nature : le palais Donggung. Celui-ci est coloré et majestueux et le reflet des lumières sur l’étang d’Anapji nous offre un spectacle magnifique. Plus loin dans la ville, vous pourrez également visiter la grotte de Seokguram, le temple de Bulguska ou le parc des Tumuli, les anciennes tombes des grands de l’époque. Je vous conseille de réserver une journée entière à la découverte de Gyeongju.

Le village Hahoe

Si vous cherchez une escapade traditionnelle, loin des grandes villes et qui sent bon la Corée d’antan : rendez-vous au village folklorique de Hahoe ! Signifiant littéralement “petit village entouré d’eau”, Hahoe offre un cadre idyllique. Partout où l’on observe, on n’perçoit que des temples et des maisons traditionnelles Hanok à perte de vue. La végétation est elle-aussi abondante, ce qui ne gâche rien. L’architecture de pierre et de bois du village date de la période Joseon, il y a 3 à 6 siècles. Je vous conseille de prendre une journée pour visiter Hahoe. Attention néanmoins, si le lieu est un incontournable (il est d”ailleurs classé à l’UNESCO), il n’est néanmoins pas très touristique. Vous aurez donc rapidement fait le tour des hôtels et des cafés.

Jeonju

Ancienne capitale du pays, la ville de Jeonju a su garder de nombreux atouts culturels qui séduisent aujourd’hui les touristes qui viennent y faire un saut. Située en plein centre de la Corée du Sud, vous pouvez y accéder par bus express ou par train en 2h30 depuis Séoul.

Une fois sur place, vous aurez pléthore de choses à faire et de lieux à visiter ! Le village traditionnel est l’un des plus grands de Corée et ravira les amoureux de culture et de vieux bâtiments. Vous y verrez d’ailleurs des dizaines de passants se promener en tenue traditionnelle coréenne : le Hanbok.

Enfin et surtout, à Jeonju on mange bien ! Connue pour être la cuisine du pays, les stands de Street-food ne manquent pas et les restaurants vous régaleront de toutes les spécialités coréennes nationales ou locales.

Entre temples et musées, Jeonju ne manque pas de lieux d’intérêt. Ne loupez pas le parc de Deokjin et ses milliers de nénuphars ainsi que le village mural de Jaman. Pour profiter au mieux de Jeonju, je vous conseille d’y passer une grosse journée, voire même d’y dormir puisque la ville prend un tout autre aspect la nuit. En effet, les Hanoks sont beaucoup plus beaux une fois illuminés.

Jeju

De nombreux voyageurs décident d’aller passer quelques jours de vacances sur l’île de Jeju, aussi appelée Jejudo. Cité comme le paradis sur Terre par certains, l’île de Jeju a une place bien particulière en Corée du Sud. C’est un peu la destination paradisiaque du pays. Focus.

Un vrai sentiment de liberté, c’est apparemment ce qu’offre l’île de Jeju, tout au sud de la Corée. Accessible en moins de 2h de vol par avion, l’île fait un peu moins de 2000km2 d’étendues sauvages, de montagnes, de forêts, de plaines, de bords de mer et de plages.

Beaucoup de voyageurs et même de coréens choisissent de randonner tout autour de l’île de Jeju en une quinzaine de jours (Il s’agit en effet de la première destination touristique en Corée du Sud avec près de 4 millions de voyageurs par an). Cela permet d’apprécier l’ensemble du paysage. Mais rassurez-vous, Jeju abrite des dizaines d’hôtels et de guesthouses, et un voyage axé “Farniente” est tout-à-fait envisageable. Ne manquez cependant pas quelques incontournables comme le Hallasan National Park, le pic de Byeoldobong ou encore le temple de Gwaneum.

Le folklore est très présent sur Jejudo, comme par exemple les Haenyeo, ces femmes qui ont marqué l’histoire en pêchant à la nage des milliers de poissons pour nourrir l’île. Celles-ci sont aujourd’hui des grand-mères et peu d’entre-elles continuent à pêcher à la nage.

La DMZ

Si vous souhaitez une visite très atypique, rien de mieux que d’aller faire un tour à la DMZ, la fameuse zone démilitarisée entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Située à environ 1h au nord de Séoul, la DMZ est un l’un des lieux les plus tendus de la planète, chargé d’Histoire. C’est ici, à ce qu’on appelle le 38ème parallèle, qu’a été établi une frontière entre les 2 parties après plusieurs épisodes difficiles de la guerre de Corée.

Pour visiter la DMZ, vous avez le choix. Vous pouvez décider de vous y rendre par vous-même en train. Vous pourrez alors accéder, après de nombreux contrôles, à un poste créé pour les touristes. De là vous aurez vue sur la Corée du Nord depuis un observatoire grâce à des jumelles et pourrez aussi visiter d’anciens tunnels creusés pour d’éventuelles invasions du Sud. La meilleure solution demeure cependant de passer par une agence spécialisée qui vous proposera un tour d’une journée avec un stop exclusif : la visite de la JSA. Il s’agit là de la véritable frontière, hyper surveillée, avec d’un côté le bâtiment Nord-coréen et de l’autre les infrastructures de l’ONU. Les soldats des 2 Corées sont là et il règne une ambiance tendue comme rarement. Une visite véritablement hors-du-commun.

Découvrir la Corée avec un guide

Si vous souhaitez profiter au maximum de votre séjour et découvrir une Corée en dehors des sentiers battus, n’hésitez pas à faire appel à un guide privé qui saura vous faire découvrir les charmes du pays et de sa capitale. Nos proposons des visites guidées de Séoul toute l’année et des réceptions de vols à Incheon pour atterrir en toute sécurité. Pour plus d’informations, merci de nous contacter.

A quelle saison partir en Corée du Sud ?

Située entre le Japon et l’Asie du sud-est, la Corée du sud possède un climat particulier à mi-chemin entre tous ses voisins. Les saisons les plus clémentes pour y séjourner sont l’automne et le printemps avec des températures agréables autour des 15 ou 20 degrés et un ensoleillement courant. Voici comment se décompose l’année en Corée en terme de climat :

  • Printemps : celui-ci est court et commence assez tôt, de mars à mai. Les températures sont très agréables et le soleil est présent. Nous vous conseillons de profiter de cette saison avant que n’arrive l’été et les fortes chaleurs. Le printemps est la période des floraisons. C’est ainsi l’occasion de visiter les grandes étendues de fleurs de tout le pays qui sont magnifiques.
  • Eté : il fait très chaud en Corée du Sud en été. Les moyennes de 30 ou 35 degrés ne sont pas rares chaque année, auxquelles il faut ajouter une très forte humidité. La période la plus étouffante se situe au mois d’août. En juin et juillet, la Corée entre dans une saison des pluies (Jangma), et les précipitations sont récurrentes. Ce sont ces pluies qui permettent entre autres la pousse du riz. Tout l’ été, vous croiserez partout dans Séoul des climatiseurs en état de marche continue.
  • Automne : sans-doute la saison la plus clémente pour vivre ou voyager en Corée du sud. Les coréens aiment particulièrement cette saison car le ciel demeure souvent bleu azur et le frais est très agréable après un été long et chaud. Saison des récoltes, l’automne est aussi le moment privilégié pour admirer les feuilles mortes à travers tout le pays. Un spectacle de toute beauté.
  • Hiver : on peut dire qu’il fait froid en Corée, surtout en janvier ! Les neiges sont très fréquentes et des vêtements chauds sont de rigueur. Il n’est pas rare que les températures descendent en dessous de zéro. Mais en plus de faire froid, il fait sec ! Terre de montagnes, la Corée du Sud est un pays idéal pour les amateurs de ski ! Les coréens profitent de l’hiver pour le Gimjang, la préparation du Kimchi qui permettra de tenir jusqu’au printemps.

Comment se déplacer en Corée ?

Le système de transports en Corée du Sud est excellent et vous n’aurez aucun mal à aller de villes en villes ou à circuler à l’intérieur de Séoul ou de Busan. En dehors des grandes villes, de nombreux bus effectuent des trajets vers les petits villages d’intérêt. Voici comment se déplacer en Corée :

  • Le métro : Le métro de Séoul est très moderne, silencieux mais aussi propre. Se déplacer en métro est très agréable, et c’est sans-doute le moyen le plus simple de découvrir la ville. Il existe 9 lignes différentes à Séoul, qui couvrent la quasi-totalité du territoire. Un trajet simple vous coûtera 1350 Won (environ 1 €). Si vous résidez quelques jours dans la capitale, je  vous conseille d’opter pour une carte T-Money, qui permet de se déplacer partout en Corée pour moins cher et sert également de moyen de paiement dans les supérettes coréennes. C’est d’ailleurs là que vous pouvez vous procurer cette carte de transports.
  • Le train KTX : Il s’agit là d’un des emblèmes de la Corée du Sud, fierté de la compagnie Korail : le train KTX (Korean Train Express). Équivalent de notre TGV, le KTX train circule jusqu’à une vitesse de 300km/h sur les grands axes du pays. Il relie les principales villes de Corée du Sud, notamment Séoul, Busan, Dongdaegu, Daejon, Gangneung… Pour les visiteurs étrangers, il est possible de souscrire le Korail Pass, qui donne un accès illimité aux trains sur une certaine durée. Les trains KTX sont connus pour leur ponctualité, leur modernité, ainsi que pour leur qualité de service. Un aller Séoul – Busan dure environ 2h45 et vous coûtera la somme moyenne de 45€.
  • Les bus : Qu’il est agréable de circuler en bus en Corée du sud ! Ceux-ci sont très accessibles, confortables et surtout pas chers ! Avec un réseau immense et un site Web très complet, il vous est possible de voyager dans toute la Corée pour des sommes dérisoires, de jour comme de nuit. Si vous n’avez pas réservé, vous pouvez quand-même vous rendre au terminal et prendre un ticket sur place, il y aura presque toujours de la place pour vous.
  • La voiture : Conduire en Corée du Sud n’est pas plus compliqué qu’ailleurs. Il vous faudra pour cela un permis international et une location de voiture. Attention néanmoins à certaines choses : sortir ou rentrer dans Séoul est souvent une vraie galère et les coréens peuvent aussi doubler par la droite sur l’autoroute !
  • Le Taxi : Fréquents et relativement peu chers (surtout à plusieurs), ils sont une bonne alternative de déplacement dans les grandes villes comme Séoul.

Combien coûte un vol pour un voyage depuis Paris ?

Difficile d’imaginer rejoindre la Corée du Sud par un autre moyen que l’avion. Les prix moyens pour un vol Paris-Séoul aller-retour se situent entre 800 et 1000 euros. Mais si vous prenez des billets bien en avance, sans être trop regardant sur la compagnie ou les escales, vous pouvez trouver des billets d’avion autour des 500 voire même des 400€ ! Tentez d’éviter les périodes de forte influence comme les vacances d’été bien entendu.

Voilà, vous êtes fin prêts pour votre départ. Bon voyage en Corée du Sud. 좋은여행 !

 

Catégories : La Corée

Alex

Salut, moi c'est Alex de Nihonkara. Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *