Quartier des affaires pour certains, quartier chaud pour d’autres : Shinjuku impressionne et fascine par sa grandeur et son atmosphère hors-du-commun. Bienvenue dans le quartier le plus fou de Tokyo !

Le quartier de Shinjuku 新宿

Si vous aimez les gros buildings, les néons, le bruit mais aussi les rues pleines de vie : alors vous allez adorer Shinjuku. Figurez-vous qu’il s’agit d’ailleurs de mon quartier préféré de la capitale. 

On peut aisément décrire Shinjuku comme l’hypercentre de Tokyo, le cœur de la ville. Le quartier arbore plusieurs facettes, ce qui lui donne un charme fou. A l’Ouest de la gare se concentrent des immeubles plus imposants les uns que les autres qui sont à majorité des bureaux et sièges d’entreprises. Si vous allez y faire un tour avant 9h du matin, vous observerez alors la gigantesque marche des salarymen japonais en costume se rendant au travail. Hypnotisant, presque effrayant. 

Si en revanche vous poussez votre chemin vers l’Est de la gare, vous découvrirez une toute autre facette de Shinjuku. D’énormes avenues commerciales remplies de magasins, de restaurants et de bars branchés. Figurez-vous que Shinjuku est le quartier regroupant la plus grande concentration de restaurants au m2 au monde, rien que ça ! A côté, le quartier de Shibuya fait pâle figure.

Mais la véritable beauté de Shinjuku se dévoile une fois la nuit tombée, paré de néons. L’ambiance business de la journée laisse place à la fête et à la débauche. Parmi les lieux incontournables : Kabukicho, le quartier chaud de la ville ou encore le Golden Gai, connu pour ses petits bars typiques.

Que faire à Shinjuku ?

Monter à l’observatoire de la mairie de Tokyo

Il s’agit là d’une attraction phare de la ville que vous ne devez absolument pas manquer lors de votre voyage au Japon : observer Tokyo depuis un observatoire de 243m de haut

Si cet immeuble n’offre pas forcément le meilleur point de vue sur la ville (Rien de mieux que l’observatoire de Roppongi Hills, ou les 634m de la Tokyo Skytree), il a le mérite d’être quand-même très appréciable et surtout gratuit ! Une fois choisi l’un des 2 observatoires qu’offrent les tours jumelles japonaises, vous pouvez profiter d’une vue à 360 degrés sur toute la ville. Et croyez-moi, c’est immense ! Vous pouvez également vous détendre à un bar ou acheter des souvenirs « Japon » au centre de la pièce. Privilégiez une journée ensoleillée ou le coucher du soleil pour un magnifique panorama. Les jours de ciel clair, on peut même apercevoir le mont Fuji au loin !

En descendant de l’observatoire, n’hésitez pas à vous promener dans les environs du building. Vous êtes ici en plein dans le quartier des affaires. Pour l’anecdote, Il s’agit d’un des seuls quartiers de Tokyo où se concentrent tant de grands buildings car le sol ici est plus résistant aux tremblements de Terre que celui des autres recoins de la capitale.

Tokyo Metropolitan Government Building observation room
Japon, 〒163-8001 Tokyo, Shinjuku City, Nishishinjuku, 2 Chome−8−1, Tokyo Metropolitan Government Building, 45階 第一本庁舎
Horaires d’ouverture : Tous les jours de 9h30 à 23h

Se perdre dans la gare de Shinjuku

Oui, pire que Châtelet-les halles, ça existe. Avez-vous déjà vu une gare qui contient des dizaines de sorties, des centaines de couloirs différents et plusieurs énormes galeries marchandes? Bienvenue dans la gare de Shinjuku

Avec plusieurs dizaines de lignes et d’embranchements gérés par différentes compagnies (JR East, Odakyu, Keio, Toei, Tokyo Metro…), la taille de cette station est telle qu’elle pourrait presque représenter un quartier de Tokyo à elle toute seule. Elle est d’ailleurs officiellement la gare qui voit chaque jour passer le plus d’usagers au monde avec environ 4 millions de personnes qui la traversent par jour! Une vraie fourmilière géante où vous risquez de vous perdre plus d’une fois. 

Vous y passerez forcément lors de votre séjour à Tokyo, que ce soit pour visiter le quartier, pour emprunter la célèbre ligne Yamanote ou même pour sortir de Tokyo. En effet, c’est entre autres à Shinjuku que se situent les départs de plusieurs grandes lignes nationales pour visiter le Mont Fuji ou Hakone par exemple.

Plutôt que d’y passer rapidement, allez donc aussi faire un tour au centre commercial Lumine 2 collé à la gare. Aux étages 5 et 6, vous trouverez des restaurants et de la nourriture délicieuse et pas très chère. Si vous êtes plutôt d’avis pour une balade extérieure, une des sorties de la station donne sur la très sympathique Shinjuku Southern Terrace.

Trainer avec les Yakuza à Kabukicho

Kabukicho, c’est LE quartier chaud de Tokyo. Le plus connu surtout. Dans les faits, vous n’avez rien à craindre ici si vous ne cherchez pas les ennuis. Et il serait vraiment dommage de louper la visite de cet endroit qui est un incontournable de Tokyo.

Dès votre entrée sous la porte en néon rouge “Ichibangai”, vous vous ferez certainement alpaguer par des rabatteurs qui vous appelleront « My friend » et vous proposeront de boire un verre avec de jolies filles, voir plus si affinité. Rien d’étonnant à cela puisqu’ici se mêlent bars à hôtesses, clubs et autres établissements Soaplands. Kabukicho est l’antre du vice et des prestations à caractère sexuel. Mais c’est aussi un lieu très cool à l’atmosphère étrange où l’on peut passer une soirée à boire des verres dans un Karaoké. Faîtes juste bien attention ici à votre verre et à votre carte bancaire.

Si vous êtes observateur, vous apercevrez peut-être quelques Yakuza, les membres de la mafia japonaise, en train de surveiller leurs affaires depuis leurs voitures teintées. Néons fumants, bars louches et jolies filles, visiter Kabukicho est une expérience particulière et enivrante

Prendre un verre au Golden Gai

Le Golden Gai, c’est un tout petit quartier caché entre Kabukicho et Shinjuku 2-chome (le quartier gay & LGBTQ+ de Tokyo), réputé pour ses bars atypiques et minuscules. Dernier vestige du Tokyo d’avant-guerre, autrefois centre du marché noir et de la prostitution, le Golden Gai est aujourd’hui un incontournable de la nuit à Shinjuku. Dans ces établissements enfouis dans de toutes petites ruelles, il n’est possible de rentrer qu’à 4 ou 5. Pour preuve, vous ne verrez souvent que quelques tabourets aux comptoirs. Si le lieu est décrit dans beaucoup de guides de voyage au Japon comme étant hors des sentiers battus, ce n’est en réalité plus le cas.

Initialement plutôt fermés aux touristes et réservés aux locaux, les bars du Golden Gai acceptent aujourd’hui plus facilement de recevoir des étrangers et de leur faire goûter leurs spécialités. La notoriété grandissante du lieu et le tourisme de masse ont cependant quelque peu dénaturé son charme et certains tenanciers évitent d’ouvrir leurs portes aux touristes étrangers. Si par chance vous réussissez à vous installer dans un Izakaya aux ambiances Jazz ou Rock, attendez-vous à de bons petits plats et à essayer pleins de Sakés différents. Bonne ambiance garantie. Pour trouver le Golden gai, rien de plus simple, le quartier se situe juste derrière le Hanazono-jinja.

Non loin de là, passez donc aussi au Hub, au bar des champions et au décabar. Parce qu’on y passe des bonnes soirées qui finissent souvent en traquenards, et que ça permet de croiser des amis francophones.

Assister au Hanazono shrine matsuri

Une fois par an, à la fin Mai, le sanctuaire principal de l’arrondissement de Shinjuku, le Hanazono Jinja, s’illumine de lanternes et accueille les familles japonaises pour faire la fête. Installé discrètement entre le quartier de Kabukicho et le Golden Gai, le sanctuaire Hanazono dénote totalement avec le reste de l’environnement. Celui-ci est en effet entièrement entouré de buildings. 

S’il ne vaut pas forcément le détour en temps normal étant donné le nombre important d’autres temples et sanctuaires d’intérêt à Tokyo, il est en revanche très agréable d’y faire un tour pendant ce festival. Vous y découvrirez les joies du matsuri japonais : stands de nourriture délicieuse, parades de japonais en costumes traditionnels, sons du Taiko, spectacles vivants et bière qui coule à flot. Ce sanctuaire vénère Inari, divinité du commerce et des affaires. Outre le Matsuri de Mai, le temple accueille des cérémonies tout au long de l’année.

Aller se balader au Shinjuku Gyoen

Ouvert au public en 1949, le Shinjuku gyoen est connu pour être l’un des plus beaux parcs de Tokyo et vaut largement que l’on s’y attarde quelques heures. Pour y accéder, sortez de la gare JR East direction Sud-Est et vous devriez arriver naturellement devant l’entrée principale. Le jardin se situe à égale distance entre les stations Shinjuku et Sendagaya.

Le Shinjuku gyoen est très grand et se compose de plusieurs pavillons de styles venus de pays différents. Le jardin japonais de l’ère Meiji est tout simplement magnifique et reposant. S’y ajoutent des jardins de style français, anglais ou même taïwanais. Au printemps, ce sont près de 1500 cerisiers en fleurs qui illuminent le parc pour la plus grande joie des japonais. Mais l’automne et le rougissement des feuilles Momiji est également une saison parfaite pour visiter le Shinjuku Gyoen. Prenez le temps de la balade mais faîtes attention à l’heure : à partir de 16h30, vous devriez déjà entendre une jolie mélodie signifiant qu’il est l’heure de regagner la sortie. 

A noter qu’il vous faudra payer 200 Yen (environ 1,5 euros) pour accéder au parc, raison pour laquelle celui-ci est impeccablement propre et bien entretenu.

Faire du Shopping dans les grands magasins

Cela ne vous aura pas échappé, Shinjuku est un grand quartier commercial. Près des bureaux, de nombreux centres commerciaux et grandes enseignes ont pignon sur rue. 

Si vous voulez découvrir les dernières inventions technologiques nippones, rendez-vous dans les grands magasins d’électronique tels que Bic Camera, Sakura, LABI ou le grand Yodobashi Camera du quartier. Si vous n’avez pas de liste de shopping particulière mais voulez découvrir les grands magasins à la japonaise, alors ne loupez pas les centres Lumine 1 et Lumine 2 à la sortie de la gare JR, le luxueux Isetan, les centres Keio & Odakyu ou enfin l’imposant Takashiyama et ses dizaines de boutiques. Petit coup de cœur pour les enseignes Tokyu Hands et Don Quijote, des incontournables ! A côté des boutiques, vous trouverez également de nombreux restaurants délicieux à tous les prix pour déjeuner ou dîner.

Visiter des lieux emblématiques de films

Et si vous profitiez de votre séjour à Tokyo pour jouer les Butaibanbou ? Vous ne savez pas ce que signifie ce mot ? Il sert à décrire les touristes qui partent visiter dans la vraie vie les lieux de tournage de leurs séries, films ou Anime préférés ! De vrais pèlerinages !

Avec ses lumières et néons omniprésents, le quartier de Shinjuku est souvent prisé par les réalisateurs. Ainsi, en vous promenant dans le quartier de Kabukicho, vous reconnaîtrez les ruelles filmées dans “The Naked Director” sur Netflix. Non loin de là, près de Omoide Yokocho, se situe l’action de la série “Midnight Dinner”.

Si vous êtes plus Anime que série, vous trouverez tout proche du quartier les fameux escaliers du film “Your Name”. Côté Ouest de la station, vous trouverez le Park Hyatt, hôtel de luxe avec une vue magnifique sur Tokyo où a été tourné le film “Lost in Translation”. A noter enfin que le célèbre Manga “City Hunter” se déroule également dans les rues de Shinjuku. Enfin, véritable icône du Japon, il vous est possible d’admirer en plein Kabukicho une statue grandeur nature de Godzilla au dessus des immeubles. Avis aux Otakus !

Se régaler au Omoide Yokocho

S’il y a bien un second lieu à Shinjuku tout aussi typique que le Golden Gai, c’est le quartier de Omoide Yokocho. Collé à la gare, sous les rails de trains, Omoide Yokocho se compose de quelques minuscules ruelles où il est difficile de se croiser à plus de 3 personnes. Dans ces entrailles fumeuses, cela sent le porc bouilli, les yakitori ou la friture. Bref, cela sent bon le Japon !

Ce lieu doit son nom au fait qu’il rappelle la ville de Tokyo d’après-guerre, totalement détruite par les bombardements. A cette époque, les japonais avaient construit des dizaines d’échoppes et de petits Izakaya de fortune où les cuisines sont à 1 mètre des clients. L’endroit est resté tel quel et il faut dire que cela lui donne une ambiance extrêmement chaleureuse et unique. Vous ne résisterez sans-doute pas à aller consommer une bonne bière et quelques brochettes Motsu-Yaki dans cet arrondissement plein de vie !

Faire un neko café

Si vous passez votre journée entière à Shinjuku, vous aurez bien besoin d’un petit moment de détente, et on vous comprend. Pourquoi ne pas alors se rendre dans un Neko café, plus connu sous le nom de bar à chat ?

Ces établissements existent depuis maintenant des décennies dans la capitale japonaise et proposent aux habitants de passer quelques heures dans une grande pièce entourés de dizaines de chats. Tout cela moyennant une entrée aux alentours de 2000 yen (15 euros) et un café. Le concept séduit tellement que des cafés avec d’autres animaux ont aussi ouvert leurs portes : hiboux, lapins, serpents… Avis aux amateurs ! Shinjuku est, entre autres, connu pour ses bars, cafés et restaurants aux concepts décalés. Pendant longtemps, l’une des attractions phares du coin était le Robot Restaurant qui a depuis fermé ses portes à cause de la crise du Covid.

Si vous aimez les chats, il est possible depuis quelques semaines d’admirer un énorme chat baptisé Nyan en haut d’un immeuble du quartier. Situé sur un écran publicitaire en 3D, le chat est rapidement devenu la star du moment ! On l’appelle désormais partout le Shinjuku no Neko (Le chat de Shinjuku).

Faire des photos de nuit

Il n’était pas possible de terminer cette liste d’activités à faire à Shinjuku sans parler des photos de nuit. Avec son architecture folle, le quartier est une scène que les photographes doivent immortaliser à tout prix sous tous ses angles. Petit tips : les rendus sont encore meilleurs lorsqu’il pleut.

Ce que j’aime à Shinjuku

Shinjuku étant le quartier de Tokyo où j’ai vécu le plus longtemps, j’ai une affection toute particulière pour ce quartier. C’est dans ce quartier que j’ai passé ma toute première soirée au Japon avec des étoiles plein les yeux.

Je connais plusieurs personne qui n’aiment pas Shinjuku. Leurs raisons sont souvent les mêmes, elles trouvent le quartier froid, glauque. Je n’ai personnellement pas du tout le même ressenti. Certes les gens qui se promènent à Shinjuku sont certainement plus pressés, certaines enseignes sont délibérément plus chaudes, la gare est un labyrinthe sans nom, les Yakuza ne sont jamais très loin… Mais c’est justement tout ça qui donne au quartier un charme incomparable. 

Si vous souhaitez sortir des sentiers connus de Shibuya et passer des soirées de folies dont vous vous souviendrez : Shinjuku est le quartier parfait pour ça. Commencez par aller manger de bonnes Yakisoba dans un resto caché à Nishi-Shinjuku, puis revenez vers l’Est prendre une petite bière dans un Izakaya. Vous rencontrerez des personnes vraies qui vous emmèneront tester un bon saké dans le Golden Gai pendant des heures et vous finirez par dormir dans un Manga kissa ou un capsule hôtel tel un vrai salaryman japonais. 

Shinjuku, c’est le Tokyo qui bouge jour et nuit. Il s’y passe toujours de nouvelles choses. Un lieu frénétique et captivant. 

Découvrir les autres quartiers de Tokyo

Que faire à Tokyo ?

Odaiba  – ShibuyaUenoAsakusaYoyogiSugamoHarajuku – Meguro – Ebisu – Akihabara – Nakano Broadway

4 commentaires sur “Shinjuku 新宿 – le quartier de la nuit”

  1. Retour de ping : Guide français à Tokyo | Nihonkara

  2. Retour de ping : Que faire à Tokyo ? - Top des visites | Nihonkara

  3. Retour de ping : Odaiba - les quartiers de Tokyo | Nihonkara

  4. Retour de ping : Shibuya | le quartier jeune de Tokyo | Nihonkara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *