Visiter Busan | la 2ème ville de Corée du Sud

Bienvenue à Busan (aussi appelée Pusan), la plus grande ville portuaire de Corée du Sud. Célèbre pour ses plages et pour le film de Zombies de Sang-Ho Yeon, cette ville est une destination touristique unique !

Prenez le premier train pour Busan !

Assez peu connue à l’international, excepté pour son festival international du film, Busan est la deuxième ville de Corée du Sud. Contrairement à Séoul qui est entouré de montagnes et se situe au nord du pays, Busan affirme son caractère côtier et portuaire au sud de la péninsule. Il s’agit d’une ville métropolitaine riche d’architecture, d’histoire et de religion. Mais Pusan est aussi une ville moderne, aux multiples facettes.

Que faire à Busan ?

La plage de Haeundae – 해운대해수욕장

En plein été, vous aurez du mal à vous faire une place sur cette plage. Avec pour toile de fond des gratte-ciel scintillants, Haeundae est sans aucun doute la plage la plus célèbre du pays. En plus d’être idéalement située, proche des cafés et restaurants, elle accueille tout au long de l’année un certain nombre de festivals importants. En été également, les sports nautiques occupent le devant de la scène et il est possible d’y pratiquer le parapente ou le ski nautique. Ainsi que la bronzette bien évidemment.

En face de Haeundae Beach se détachent des gratte-ciels très modernes, ce qui donne à la ville un aspect très californien. Essayez donc un des restaurants de style coréen dans les rues parallèles à la plage, vous ne serez certainement pas déçus. Du fait de sa situation maritime, vous trouverez à Busan de délicieux plats de poissons et de fruits de mer comme savent les faire les coréens. Attention, ça pique souvent ! Si vous êtes des férus de plages, vous pouvez également visiter les plages de Gwangalli et de Songjeong un peu plus loin.

Le village multicolore de Gamcheon – 감천문화마을

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alex K. (@nihonkara_travel)

Bienvenue dans l’un des lieux les plus hauts en couleurs de la ville de Busan : la Gamcheon cultural village. Une fois arrivé devant, vous vous croirez sans-doute dans un pays méditerranéen ou d’Amérique latine et pourtant, vous êtes bien en Corée.

En plus de quelques vues imprenables qui feront le bonheur des photographes, le village est un vrai labyrinthe de petites ruelles étroites, en zigzag, rempli de petites maisons colorées. Se promener ici est un vrai régal. Privilégiez une journée ensoleillée pour profiter au maximum des couleurs qu’offre le lieu. En plus de sa beauté extérieure, le quartier est un point de rencontre pour les artistes & étudiants et ceux-ci y exposent leurs oeuvres sur les murs ou dans quelques maisonnettes, non sans rappeler le Ihwa Mural Village de Séoul. Escaliers colorés, gigantesques fresques d’animaux ou encore sculptures du petit Prince, vous ne serez pas déçus. Un paradis pour les touristes.

Des navettes en bus sont disponibles en haut comme en bas du village et peuvent rapidement vous ramener au centre-ville de Busan. Nous vous conseillons d’ailleurs de vous rendre au Gamcheon village en bus et non pas en métro. Cela vous évitera une montée assez raide.

Le parc de Yongdusan et tour de Busan – 용두산 공원

Envie d’une petite escapade au vert ? Rendez-vous au Yongdusan Park, une véritable montagne au milieu de la ville. Avec une hauteur de près de 70 mètres, le mont Yongdusan s’impose au centre de Busan. C’est là que trône la Busan Tower, la grande tour TV & radio de la métropole. Tout comme Séoul et son mont Namsan, il vous faudra prendre un long escalier pour atteindre le sommet et avoir une superbe vue sur Pusan. Il est très agréable de se balader dans le parc, entre bosquets et pagodes de style coréen. Nous vous conseillons de pousser un peu la promenade jusqu’au quartier de Gwangbok-dong. Avec ses nombreux cafés et restaurants branchés, il est un des lieux en vogue à Busan.

Le marché aux poissons Jagalchi – 자갈치시장

C’est à Busan, dans le quartier de Nampo-dong, que se situe le plus grand marché aux poissons de Corée du Sud : le Jagalchi Market. Celui possède une incroyable variété de poissons et de fruits de mer plus étranges les uns que les autres. Il est d’ailleurs possible de visiter les étals intérieurs et extérieurs.

L’un des grands charmes qu’offre le marché aux poissons de Jagalchi, c’est de pouvoir goûter directement un crustacé, un crabe, une crevette ou un autre fruit de mer qui se trouve dans un réservoir d’eau. Il sera préparé sous vos yeux et vous pourrez le déguster en marchant ou sur une des tables prévues à cet effet. Laisserez-vous vous tenter par le Sannakji (산낙지),  le poulpe vivant découpé devant vous et dégusté à la baguette ? Les mamies coréennes en raffolent ! Si vous souhaitez un plat plus conventionnel, vous trouverez également du poisson grillé, des sushis ou des crevettes façon Tempura. Avec le marché de Tsukiji au Japon, le marché de Jagalchi est l’un des plus grands d’Asie. Pour vous imprégner de son ambiance, nous vous conseillons d’y aller très tôt, aux alentours de 5 ou 6h du matin.

Visiter le temple Haedong Yonggungsa – 해동 용궁사

Un voyage à Busan ne peut être entreprit sans la visite du temple Haedong Yonggungsa. On raconte qu’il fut construit sous la dynastie Goryeo par le moine Naong après un songe. Un dieu de la mer lui apparu en rêve et lui dit que s’il construisait un temple au bord de la montagne Bongrae et y priait, toutes ses difficultés disparaîtraient et il serait heureux.

Le temple Haendong Yonggungsa est un temple bouddhiste unique. Sa beauté est époustouflante. Et cette beauté, il le doit avant-tout à sa situation géographique. Situé sur un flanc de falaise, entre mer et terre, il n’a pas grand-chose de commun, et ce, partout ailleurs dans le monde. Une parfaite carte postale. Plusieurs moments de l’année sont propices à la visite de ce magnifique temple. L’anniversaire de Bouddha y est fêté avec d’innombrables lanternes multicolores. Les cerisiers en fleurs du printemps donnent une atmosphère rêveuse au lieu sacré. Enfin, chaque jour, le lever et le coucher de soleil face à la mer sont exceptionnels.

En plus de la vue sur mer et de la beauté des constructions coréennes du temple, ce lieu vous donnera  l’occasion de ressentir et d’expérimenter la spiritualité des coréens. Entre encens et prières des prêtres et croyants présents tout au long de l’année : bienvenue dans la Corée du Sud traditionnelle.

Le Temple Haedong Yonggungsa est facilement accessible en bus, après une rapide marche devant des stands de nourriture et de souvenirs et un chemin panoramique de 108 marches. Un grand centre commercial très sympathique est d’ailleurs présent juste en face pour une petite sortie Shopping.

La forteresse de Geumjeong Sanseong et le temple Beomeosa – 범어사

Souvent loupée par les touristes (car un peu plus au nord de la ville), la forteresse de Geumjeong Sanseong de Busan et le temple Beomeosa un peu plus loin valent néanmoins le détour pour les amateurs d’histoire, de téléphérique et de randonnée. Au XVIIIe siècle, Geumjeong Sanseong était la plus grande forteresse de Corée du Sud. Malheureusement, il n’en reste aujourd’hui que quelques vestiges. Pour vous y rendre, empruntez le téléphérique qui vous y emmène avec une superbe vue sur Busan. Une fois là-haut, et si vous êtes courageux, une randonnée de 9km vous permet de vous rendre au temple. L’ascension est magnifique et vous prendra une bonne demi-journée, prévoyez de l’eau !

Le temple de Beomeosa est le plus célèbre temple de Busan. Il a été construit en 678 par le moine Uisan et  a été détruit plusieurs fois durant son histoire. En plus d’être magnifique, le temple de Beomeosa est un lieu extrêmement calme et apaisant. Nous vous conseillons d’y aller le matin pour éviter les foules de touristes.

Manger les spécialités de Busan

Les spécialités culinaires de Busan sont nombreuses et n’ont pas finit de régaler les voyageurs. Elles s’inspirent pour beaucoup de plats préparés durant la guerre de Corée, Busan étant été une poche résistante à l’envahisseur pendant plusieurs années. Le plat le plus emblématique est sans-doute les Milmyeon (밀면), nouilles de blé froides délicieuses et piquantes. Si vous aimez le sucré, alors jetez-vous les les Hotteok (씨앗호떡), les pancakes coréens aux noix et à la cannelle ou encore sur les Patbingsu (팥빙수), les glaces pilées surmontées de haricots rouges sucrés. Pour les amateurs de poissons (et surtout les plus courageux), nous vous conseillons le Gaebul (개불) aussi appelé poisson pénis. Il est découpé devant vous et se mange cru ou cuit. Enfin, dernier met plus simple à déguster : le Ganjang Gejang (간장게장), crabe fermenté dans du soja et servi avec du riz. Bon appétit !

Découvrir les autres lieux de la région

Nous avons listé les principales attractions pour une découverte de Busan de 2 jours. Mais si vous décidez de rester plus longtemps dans la ville, vous aurez encore de quoi vous amuser ! Le parc de Taejongdae, les îlots Oryukdo ou encore l’île de Dongbaek ou le grand aquarium de Busan, il y a de quoi faire !

Comment aller à Busan ?

Busan est facilement accessible par les trains rapides Ktx (à 2h30 de Séoul) ou par bus depuis les grandes villes coréennes (à 1 heure de Gyeongju). Ces transports ainsi que ceux à l’intérieur de la ville sont tous empruntables avec un carte T-Money.

Si l’hypercentre de Busan se visite aisément à pied, il vous faudra prendre le métro ou le bus pour rejoindre quelques destinations plus éloignées comme le temple Haedong Yonggung par exemple. Nous vous conseillons de rester au minimum 2 jours et une nuit dans la ville pour en faire le tour.

Laisser un commentaire