La Checklist des choses à faire avant de partir en PVT Japon

Les choses à faire avant de partir en PVT Japon

Partir à l’étranger pour 1 an est une chose très excitante. S’attaquer à l’ensemble des formalités administratives sous-jacentes au départ l’est beaucoup moins.

Dans cet article, je vais tenter d’exposer une liste exhaustive des formalités importantes à ne pas oublier avant votre départ en PVT.

Aller voir votre banque

Obtenir une carte bancaire au JaponSi vous n’avez pas fait coucou à votre banquier depuis longtemps, ce voyage est l’occasion de vous rattraper. Cela lui fera sans-doute plaisir et vous évitera de voir partir votre argent en fumée une fois arrivé au Japon. Un voyageur mal-renseigné peut en effet vite se voir dérobé quelques euros à chaque retrait d’argent, auxquels s’ajoutent des pourcentages du montant de retrait et autres fantaisies. Il est même tout simplement possible que votre carte ne vous permette pas de payer ni de retirer de l’argent au Japon.

Beaucoup de sites Web indiquent qu’il vaut mieux privilégier une carte Visa à une carte Mastercard car celle-ci serait moins présente au Japon. Si la Mastercard est bien présente au Japon, le réel avantage d’une Visa est qu’elle est compatible avec les distributeurs des 7-Eleven qui sont ouverts 24/24. Car oui, plusieurs autres distributeurs de billets possèdent ce qu’on pourrait appeler des horaires de fonctionnaires, et sont fermés après 17H.En plus de la marque et des frais de commission, étudiez attentivement les caractéristiques de votre carte bancaire. En effet, la plupart d’entre elles offrent des services d’assurance et d’assistance si vous partez à l’étranger. Pensez cependant à vous munir d’une loupe pour scruter les clauses que ces services contiennent. Enfin, demandez à votre banquier si votre statut de jeune ne vous permet pas de bénéficier d’offres quelconques.

Bon à savoir : Au Japon, le moyen de paiement le plus répandu demeure le paiement en liquide, en Cash. Ce qui veut dire que si vous souhaitez travailler au Japon, il vous sera quasi-indispensable d’ouvrir un compte japonais afin d’y déposer de l’argent.

Mettre au clair votre situation auprès des organismes sociaux : Sécu – Pôle-Emploi – Mutuelle

Quand vous vous embarquez pour un PVT, vous vous rendez rapidement compte que votre statut auprès des organismes sociaux a de quoi faire sourire. Au mieux on ne sait pas où vous placer, au pire vous êtes inexistant. Pire, en parcourant plusieurs forums je me suis aperçu que certains organismes donnent des réponses différentes aux PVTistes, ce qui ne facilite pas la tâche. Je vais décrire dans cet article ma propre situation, mais il est possible que cela se passe d’une manière totalement différente pour vous.

En ce qui concerne la sécurité sociale et votre mutuelle, le constat est globalement le même : vos frais à l’étranger ne seront pas couverts pour une période de plus de 90 jours. Vous conservez cependant votre adhésion à la sécu pendant 1 an, ce qui vous évitera des démarches de réinscription à votre retour. Face à cela, un choix s’offre à vous. Vous pouvez décider de faire part de votre PVT à la sécu en prenant le risque que votre interlocuteur vous supprime des adhérents, ou vous pouvez choisir de faire l’autruche, vous verrez bien. Concernant votre mutuelle, je vous conseille de vous désinscrire à la fin de l’année civile à laquelle vous partez afin de ne pas payer d’abonnement inutile.

Enfin, n’oubliez pas de déclarer votre changement de situation à Pôle-emploi avant de quitter le territoire français. Ben oui, vous ne pensiez tout-de-même pas que le service public allait payer votre voyage ? Bande de filous.

Résilier vos abonnements téléphoniques

Appeler votre opérateur téléphoniqueEn apparence, rien de plus simple ! Il vous suffit d’appeler votre opérateur pour lui communiquer votre départ et de lui fournir quelques justificatifs par voie postale. Cela vous permettra ainsi de rompre votre engagement totalement gratuitement. En effet, la Loi française stipule que chacun a la possibilité de résilier gratuitement certains abonnements s’il quitte le territoire pour une durée minimum d’un an.

Et pourtant, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ici aussi, votre statut de PVTiste va peut-être vous jouer des tours. Certains opérateurs demandent plusieurs preuves de votre long séjour et n’acceptent pas les photocopies de Visa vacances-travail. Cela peut vite devenir embêtant lorsque l’on ne possède ni attestation de résidence au Japon, ni attestation de travail au Japon et j’en passe.

Ce que je vous recommande alors de faire est d’appeler votre opérateur et d’être très très gentil avec la personne sur qui vous allez tomber. Après vos explications, celle-ci peut tout aussi bien vous dire que la photocopie du Visa n’est pas une preuve valable, ou comprendre la situation et appuyer votre demande en conséquence.

Souscrire à une assurance

Voilà sans doute le point le plus important à retenir dans cet article : souscrivez à une assurance santé ! Comme vous ne serez plus assuré par le régime français au-delà de 90 jours à l’étranger, vous devez absolument vous assurer afin que vous casser une jambe au Japon ne vous coûte pas un bras. En plus de prendre en charge les frais médicaux, ces assurances peuvent assurer votre rapatriement en cas de pépin, une assurance civile si vous occasionnez des dégâts au Japon etc. Il se peut que votre mutuelle vous propose une assurance, sinon aucune inquiétude. Il en existe plusieurs auxquelles vous pouvez souscrire rapidement via Internet. En voici quelques-unes :

Pensez à bien étudier chacune d’entre elle pour trouver celle qui vous conviendra le mieux.

Acheter le Lonely Planet Japon

Comme ça vous êtes sûrs de ne rien manquer du Japon! Et puis ça donne encore plus envie de partir! 😉

Faire le tour des médecins

Parce que la santé c’est important, et qu’il vaut mieux partir pour 1 an au Japon en pleine forme. De plus, les consultations coûtent un peu plus cher au Japon et vous devez dire au revoir à votre médecin.

Photocopier et mailer ses papiers importants

Faîtes des photocopies de tous vos papiers importants (passeport, attestation d’assurance…) et envoyez les avec vous. Scannez également ces papiers et mailez-les à vous-même ou déposez les sur un disque dur externe que vous emporterez. On n’est jamais trop prudent.

Vous voilà fin près !

Ces éléments sont à mes yeux les plus importants à prendre en compte avant de partir en PVT. N’hésitez pas à me faire part d’éventuels oublis dans les commentaires. Enfin, pensez à apprendre quelques mots de japonais et à faire de gros câlins à vos proches. Vous allez leur manquer.

Véritable passionné du Japon, je reviens d’une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n’hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

Véritable passionné du Japon, je reviens d'une année complète passée à visiter le pays de long en large. En espérant que le contenu de mon site vous plaira, n'hésitez-pas à me contacter pour tout projet intéressant!

3 Comments

  1. J’imagine à quel point ça a dû te briser le coeur de dire au revoir à ton médecin… C’est même con que tu ne l’ai pas invité à ton pot de départ 😉

Laisser un commentaire