Apprendre le japonais à Tokyo tout en étant payé

Dès qu’on réside quelques temps au Japon, on se rend rapidement compte qu’il est plus que nécessaire d’apprendre le japonais. Vous pouvez dépenser des fortunes dans une école de qualité ou encore chercher une école gratuite. Moi je vous propose de prendre des cours tout en étant payé !

Et non, ce n’est pas une blague, il est bien possible d’avoir le beurre et l’argent du beurre. Pour cela, vous devez accepter de devenir « Model Student ». Derrière cette appellation plus qu’attrayante, ne vous attendez cependant pas à défiler devant des stylistes dans le tout Tokyo, ni même à avoir des camarades de classe mannequins. Rien de cela. Ici, si vous êtes model, c’est simplement car vous êtes considéré comme un « faux-élève ». En effet, cette école de japonais est avant tout là pour former des professeurs de japonais, et ils ont donc besoin de faux-élèves pour étudier. C’est là que vous intervenez.

Comment ça marche ?

A la fin de ma première semaine à Tokyo, je suis allé frapper à la porte de l’école Human armé des quelques bases de japonais que j’avais appris par moi-même auparavant. J’ai très vite compris que ces bases n’étaient en fait que de minuscules et ridicules basounettes.

Une fois la porte d’entrée franchie, il vous suffit de demander la responsable du programme « model student » et de lui dire que cela vous intéresse. Elle prendra très gentiment le temps de vous expliquer en quoi cela consiste et vous donnera des documents récapitulatifs en anglais. Il y a un cours de japonais chaque jour de la semaine, mais seuls les jeudis et samedis sont réservés aux débutants. Vous pouvez vous inscrire à tous les cours que vous souhaitez cependant vous ne serez pas accepté comme élève si vous ne possédez pas le niveau minimum requis de japonais.

Et comment sait-on cela ? Grâce à un contrôle, dès le premier cours !

Le tableau des hiragana

Le tableau des hiragana

Je vous conseille très fortement de connaître au minimum les Hiragana avant de vous inscrire à cette école. Ce n’était pas mon cas en arrivant. Avec un grand sourire de compassion, la responsable m’a conseillé de beaucoup les travailler avant le test du lendemain. J’ai donc passé une superbe nuit à avaler des hiragana jusqu’à les connaître sur le bout de la langue. Pour la petite anecdote, je ne connaissais que les Katakana avant de venir au Japon, ce qui ne m’a pas servi à grand-chose à part trouver des Kebab dans la rue.

Une fois le test validé avec succès, vous êtes désormais dans une relation contractuelle avec l’école et devez venir assister chaque semaine à vos cours. Durant ces cours, différents professeurs tentent de vous apprendre les rudiments du japonais et sont eux-mêmes évalués par des professeurs plus aguerris. Si l’on ajoute à cela les caméras qui filment toute la classe, ça en fait du monde dans ces salles de cours !

Pour tout cela, vous êtes rémunéré 1500 Yen par cours et chaque cours dure 1h30. C’est loin d’être énorme, mais cela permet quand-même d’acheter pas mal de nourriture en supermarché, et puis être payé pour apprendre, c’est juste la cerise sur le gâteau.

Les cours

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cours sont vraiment sympas et sont enseignés sous formes de jeux la plupart du temps. Le thème du cours varie chaque jour et cela permet donc d’aborder plusieurs facettes de la langue. Il m’est quand-même nécessaire de reprendre les cours chez moi afin de ne pas perdre le fil, mais je pense que ça viendra avec le temps. La plus grande différence avec de véritable cours se situe peut-être dans un petit manque de structure, mais pour ne pas avoir de titre de comparaison, cela me convient amplement. De plus, les profs sont vraiment cools et certains y vont même de leur petite blague. En japonais bien sûr.

Où trouver les cours de model student ?

Ecole pour apprendre le japonais à Tokyo

La rue de l’école à Shinjuku

Bien sûr, les revenus des cours ne vous suffiront par à vivre, et je vous renvoie donc à cet article pour trouver un travail au Japon sans forcément parler japonais.