Voyager au Japon avec un Handicap – PMR et accessibilité

Chaque année, les voyageurs sont de plus en plus nombreux à visiter le pays du soleil levant. Avec une estimation récente de l’OMS d’1 milliard de personnes en situation de Handicap à travers le monde, le pays du soleil levant a fait du développement des infrastructures accessibles aux handicapés une priorité.

L’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques Tokyo 2020

S’il y a bien un événement qui peut accélérer à lui-seul l’accessibilité PMR à travers le monde, c’est la tenue des Jeux Olympiques. En effet, pour Tokyo 2020, la mairie de la capitale doit pouvoir accueillir non-seulement les athlètes paralympiques mais également les très nombreux supporters en situation de handicap.

Nous allons voir à travers ce post que s’il reste toujours des efforts à faire, la logique d’accessibilité est présente depuis très longtemps au Japon et surtout à Tokyo. On trouve à chaque coin de rue ascenseurs, bandes en relief au sol (tenji blocs), rampes d’accès, écritures en braille, signalétique sonore ou encore des employés prêts à aider toute personne handicapée.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 sont une excellente occasion de visiter le Japon et d’aller supporter les athlètes européens à l’autre bout du monde. Ci-joint une photo de Schugga Nashwan, judoka non-voyant allemand parti s’entraîner durement au Japon pendant plusieurs mois :

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sugar Nashwan (@sugarjudo) le

Accessibilité dans les transports au Japon

Les aéroports du Japon

Aucun souci à se faire dans l’intégralité des aéroports du pays, que ce soit Narita, Haneda ou KIX. Tous sont équipés de bandes à relief pour les personnes malvoyantes, d’ascenseurs, de rampes d’accès, de braille et de facilités pour les personnes à mobilité réduite et les agents japonais sont toujours présents pour vous accueillir et vous aider à trouver votre chemin avec le sourire. Vous trouverez sans soucis des employés qui maîtrisent l’anglais à l’aéroport. Attention cependant lorsque vous quittez celui-ci pour la ville ou la campagne, il peut être difficile de se faire comprendre si vous ne parlez pas du tout japonais.

La rue et les transports en commun à Tokyo, Kyoto, Osaka

les transports en commun à Tokyo

L’infrastructure des trains et du métro de Tokyo a le mérite d’être ultramoderne et une comparaison avec Paris ferait presque honte. Les ascenseurs sont légion dans presque toutes les grandes stations de la mégalopole et des agents sont également là pour vous aider à accéder aux trains en toute facilité. Le personnel est souvent extrêmement alerte et attentionné. Vous n’aurez pas toujours besoin de leur signifier votre demande d’aide. Ils viendront naturellement vers vous pour vous faire profiter des escalators accessibles PMR, vous guider, ou vous faire monter dans les rames plus difficiles d’accès. Chapeau à la qualité de service japonais. Peu d’obstacles en général puisque les gare sont récentes et donc proposent quasiment toutes des rampes d’accès lisses et faciles.

Les rues de Tokyo et des grandes villes du Japon sont quasiment toutes praticables sans encombres. Les bandes à relief au sol sont partout et les feux de circulation possèdent en plus des lumières de jolis signaux sonores, parfois au son de cris d’oiseaux. Très pratiques et également pleins de charmes. Vous ne devriez pas non-plus avoir trop de problème pour rentrer dans les konbini avec un chien-guide.

Tokyo fait d’ailleurs partie depuis longtemps du Top 10 des capitales mondiales les plus accessibles aux fauteuils roulants, loin devant certaines de nos capitales européennes.

Pour davantage d’informations, vous pouvez vous référer au guide d’accessibilité PMR de la ville de Tokyo (en anglais).

Les trains et bus au Japon

Que ce soit les trains locaux inter-villes ou le train à grande vitesse Shinkansen, le service est tout aussi irréprochable que dans les grandes villes. De la signalétique au sol en passant par les agents JR, vous n’aurez aucun mal à circuler. Les entrées et sorties des trains se font au niveau du quai, donc aucun besoin d’escalade maladroite ou de rampe.

En ce qui concerne le réseau de bus au Japon, chaque conducteur possède une estrade manuelle qu’il peut sortir lorsque cela est nécessaire. Ne pas hésiter à lui faire signe avant de monter dans le bus.

Les hôtels et logements

Les hôteliers japonais sont à la pointe en ce qui concerne l’accessibilité dans leurs établissements. Vous n’aurez aucun mal à trouver des hôtels modernes à l’occidentale avec ascenseur, signalétique et personnel au petit soin pour vous rendre la tâche facile.

Mais si vous allez passer quelques jours au Japon, sans-doute souhaitez-vous profiter des joies de l’hébergement traditionnel japonais par excellence : le Ryokan. Si certains établissements peuvent être difficile d’accès notamment à cause de la vieillesse des infrastructures, il reste néanmoins possible de trouver des Ryokan accessibles à la majorité des personnes en situation de handicap. Ainsi, vous trouverez sur le site Japan Accessible Tourism Center une liste des hôtels et ryokans accessibls à tous pour préparer votre séjour au Japon. Pas de soucis particulier à se faire pour les auberges de jeunesses également. Tout comme pour les transports, il convient néanmoins de faire attention lorsque vous sortez des grandes villes classiques de séjour. Un Ryokan autour du lac Biwa n’aura malheureusement pas forcément les infrastructures nécessaires pour vous accueillir.

Les attractions touristiques

Les temples et sanctuaires

Véritablement indissociables d’une découverte du Japon, les temples et sanctuaires les plus reconnus possèdent tous des accès privilégiés pour les personnes handicapées ou véhiculées : Le Senso-ji et le Meiji Jingu à Tokyo, le Kinkakuji et le Kiyomizu-Dera à Kyoto, le Todi-ji à Nara… 

Les Sento et Onsen

Si vous voyagez au Japon, vous aurez certainement l’envie de découvrir les charmes d’une institution culturelle japonaise : les bains chauds ! Qu’ils s’agisse de Sento (bains publics) ou d’Onsen (bains traditionnels thermaux généralement avec vue), la tâche ne sera pas forcément simple si vous ne parlez pas un mot de japonais. Pour être certain de trouver un établissement qui puisse vous accueillir, nous vous recommandons de passer encore une fois par le site de Japan Accessible Tourism Center, qui répertorie les Onsen et bains adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Faire avancer la recherche

Il est important que les infrastructures publiques et privées partout dans le monde prennent conscience de la réalité du Handicap en augmentant l’accessibilité des lieux. Mais il est tout aussi important de continuer à faire progresser la recherche pour avancer dans la lutte contre toutes les formes de Handicap.

Un moyen simple d’aider ces hommes et ces femmes qui cherchent des solutions chaque jour est de faire un don à des associations comme le Téléthon. Ce sont toutes ces bonnes actions qui, petit à petit, aideront à changer le monde. 

Quelques phrases utiles en japonais 

Je suis en situation de handicap
私は障害者です
Watashi wa shogai-sha desu.

Je suis non-voyant / aveugle
私は盲目です
Watashi wa momoku desu.

Je suis malentendant / sourd
私は耳が聞こえない
Watsahi wa mimi ga kikoenai

Pouvez-vous m’aider s’il-vous plait
助けてくれませんか?
Tasukete kuremasen ka ?

Où se trouve XXX ?
XXXはどこですか?
XXX wa dokodesu ka ?

Je suis perdu
迷いました
Mayoimashita

Pour davantage de conseils en japonais utile, se référer à l’article sur les bases de la langue pour se débrouiller sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le Japon avec nos Guides Privés