Visiter Taïwan | Île de caractère

Bienvenue à Taïwan ! Composé d’une île principale et de quelques petites îles aux alentours, ce territoire est encore plutôt méconnu du grand public, sauf pour le désormais célèbre « Made In Taïwan». L’île Formose est pourtant une destination qui séduit tous les voyageurs qui s’y aventurent. Avec une culture où le high-tech et les traditions ancestrales cohabitent, voire même fusionnent, Taïwan offre un large éventail de découvertes.

Bienvenue à Taïwan

L’île principale de Taïwan s’étend sur près de 370km de longueur et 140km de largeur. Il est coutume de la diviser en quatre grandes régions : le nord, le centre, le sud et l’est. Pas d’ouest ? Non, car les trois premiers sont tous à l’ouest, seul l’est est séparé. Séparé par quoi ? Par une grande chaîne de montagnes qu’il n’est pas faute d’appeler la colonne vertébrale de Taïwan. A ce sujet, saviez-vous que l’île principale compte plus de hauts sommets qu’un pays comme le Japon ? Et la plus haute montagne de cette petite île, Yushan, culmine à 3 952m.

Mais Taïwan, ce n’est pas que des montagnes ! Avec un climat subtropical qui offre des températures minimales de 15° toute l’année, le pays regorge également de plages et autres cascades paradisiaques. Vous y trouverez enfouis des temples millénaires et une culture unique. Enfin, pour les amoureux des villes, la capitale Taipei est le visage du pays sur le monde. Animée et emplie de caractère comme sa population, la ville oscille entre frénésie et modernité, à l’image de sa gigantesque tour 101. Bienvenue à Taïwan, terre fascinante et colorée !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julian 居明 (@taiwanvoyage)

Que faire à Taïwan ?

Visiter la région de Taipei

Cette région s’organise autour de Taipei, la capitale de Taïwan qui à l’image de l’ensemble du pays, concentre le moderne, avec la tour Taipei101 et son quartier high-tech près de la station Zhongxiao Xinsheng de métro, et le traditionnel avec le temple Longshan et le centre historique Bopiliao. A moins d’une heure de transport en commun, les sources d’eaux chaudes de Beitou sauront vous offrir un instant relaxant. Si vous poussez un peu, vous voici au parc national Yangminshan, proposant un ensemble de ballades pour tous les niveaux dans un environnement volcanique.

Découvrir Jiufen et ses trésors

En s’éloignant un peu plus à l’Est vous trouverez Jiufen, une des destinations les plus appréciées des touristes, notamment des japonais ! En effet, avec ses ruelles étroites à flanc de collines et ses lampions rouges qui s’allument en fin de journée, la petite ville touristique est dite avoir inspiré une partie des décors du « Voyage de Chihiro » de Hayao Miyazaki. A quelques arrêts de cette incontournable destination se cache Shifen et sa magnifique cascade, et Pingxi, une petite ville authentique surtout visitée pour les lâchers de lanterne et le passage de train au cœur de la ville. Sur la pointe nord se tient Keelung, la petite ville de pêche avec son marché de nuit, ses fruits de mer et ses poissons frais. Enfin, l’extrême Nord-Est de la côte taïwanaise offre aussi des paysages somptueux comme la plage de Fulung ou le parc géologique de Yehliu.

Taichung, Alishan et le centre de l’île

Entre montagne et mer, Taichung, particulièrement connu pour son « Rainbow Village » et son opéra au design futuriste, est la troisième plus large ville de Taïwan. Un peu plus au Nord, Miaoli est un comté qui s’est développé grâce à l’exportation de bois précieux, à la sculpture sur bois et à la production de fraises. Au sud, Sun Moon Lake, l’un des plus grands lacs du pays est considéré comme l’un des plus beaux endroits du pays. La piste cyclable qui fait le tour de ce dernier est dite être l’une des plus agréables au monde. Alishan, un espace à part installé en haut de la montagne est accessible grâce à un le train depuis Chiayi. Ses levers de soleil et les mers de nuages font partis des paysages féeriques de Taiwan. C’est aussi, avec le comté de Nantou, une destination privilégiée pour les amateurs de thé.

Le Sud de Taïwan

Une fois Chiayi et le tropique du cancer passés, vous voici dans le sud. Et si aujourd’hui la plus grande ville du sud est Kaohsiung, Tainan fut jadis la capital de l’île Formose. La première est considérée comme le pôle économique du sud, la seconde comme le centre culturel de Taïwan, et sa cantine ! On dit que c’est ici que l’on mange le mieux pour le moins cher. Si vous continuez plus au sud vous arriverez au comté de Pingtung et à Kenting. Bénéficiant d’un climat subtropical les plages du sud du pays sont appréciables toute l’année. Le parc national de Kenting offre aussi de beaux sentiers accessibles à tous. Une mention spéciale pour la petite île de Shiaoliuqiu qui abrite encore des colonies de tortues de mer.

L’Est de Taïwan et sa nature sauvage

S’étendant de Hualien jusqu’à Taitung, l’Est propose des paysages fabuleux où l’océan Pacifique rencontre les falaises de granite des chaînes montagneuses. L’on raconte que c’est cette vue qui fit s’exclamer les marins portugais « Formosa », « que c’est beau ! » et ce n’est pas nous qui allons les contredire. Hualien est aussi le berceau d’une très ancienne culture autochtone, celle des Amis. Entre Juillet et Août de nombreuses tribus organisent des festivals pour les récoltes. Il est aussi possible de sauter dans un bateau et de partir observer les cétacés au large de la côte. Mais la destination phare reste Taroko et ses gorges. Les rivières ont creusé dans le granit et le marbre de véritables labyrinthes qui envoutent tous les touristes qui y sont allés. On parle de falaises à pic et d’eau turquoise, de chemins de randonnées pour tous et de paysages à couper le souffle.

Les îles paradisiaques de Taïwan

Penghu, principale archipel au large de Chiayi, attire les touristes pour sa cuisine de la mer, mais aussi ses plages et ses villages à l’architecture ancienne conservée. Parmi ses paysages exceptionnels les pièges de pêche en forme de cœur et les colonnes de basalte sont les plus connus.

Kinmen est située à seulement quelques kilomètres des côtes chinoises. L’archipel fut le théâtre de fierces rencontres entre la Chine et Taïwan de 1949 jusqu’à 1987. Ouverte depuis 2001 aux touristes, Kinmen est entre autre connue pour ses maisons de style Fujian et le Kaoliang, un alcool distillé à base de sorgho, une céréale qui s’est bien adapté au climat de l’île, et toute la culture militaire encore présente.

Ludao, l’île verte, située à l’est de Taitung dans l’océan pacifique, abrite une formation dite “légendaire” de corail qui attire de nombreux amateurs de plongée et snorkling. 

Lanyu, l’île des orchidées, est une toute petite île au sud de Ludao, et la terre du peuple Yami, un peuple qui vit depuis des siècles sans chef de village. Ses attractions principales sont les bateaux fait main des Yami, et la culture de la pêche.

Mazu, l’archipel à l’extrême nord de Taïwan est un site migratoire pour de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est aussi une destination où se produit le phénomène des « larmes bleues », la fluorescence bleutée du plancton lors des tempêtes.

Le paradis des gourmets

Vous allez adorer la cuisine taïwanaise ! Connaissez-vous les Xiǎo lóng bāo ? De délicieux raviolis vapeur farcis de porcs qui courent les rues de Taipei. Et ce n’est qu’une seule des délicieuses recettes de la gastronomie de l’île. Si vous êtes un adepte de bonne cuisine, Taïwan saura vous ravir avec une cuisine riche, miroir de son histoire complexe. Gastronomie chinoise, influences japonaises, recettes aborigènes, cuisine de l’Asie du Sud Ouest, il y en a pour chacun. Que ce soit des restaurants étoilés ou un petit boui-boui au coins de la rue, un étal sur un des multiples marchés nocturnes ou sur un stand ambulant devant un temple, la cuisine est présente partout ! Alors ne vous étonnez pas si la première question que l’on vous pose en chinois pour prendre de vos nouvelles est « Vous avez bien mangé ? ».

Quel Visa pour visiter Taïwan ?

Il n’est pas nécessaire de faire une demande de Visa préalable pour visiter le pays. Le visa touriste s’obtient à l’entrée sur le territoire, c’est un visa de 90 jours renouvelable 1 fois. Le visa vacance-travail est possible pour les ressortissants français, belges et québécois.

Comment aller à Taïwan ?

Évidemment depuis la France le moyen le plus rapide et économique reste l’avion. La compagnie aérienne EVA Airways assure des vols directs à  partir de Paris pour Taipei pour un budget d’environ 900€, mais des vols Paris – Taipei avec escale pour environ 500€ sont aussi disponibles.

Quand partir à Taïwan ?

Taïwan est un île au climat subtropical. Si vous ne craignez pas le chaud et un peu d’humidité de mai à septembre, l’île saura vous accueillir. Pour celles et ceux qui préfèrent un peu plus de fraîcheur l’automne et l’hiver sont une meilleure option. Pensez alors tout de même à vous équiper d’un bon coupe-vent et d’un bon pull car les températures chutent en dessous de 20°C. A noter que lors du nouvel an chinois les hôtels et les restaurants sont très occupés et/ou ferment pour les seconds, renseignez-vous sur les dates !

Comment se déplacer sur place ?

Le réseau de transport de Taïwan est assez performant. Vous trouverez des vols pour les îles, des lignes ferroviaires et des lignes de train à grande vitesse, ainsi que de lignes de bus. Au sein des villes les métro, bus, taxi et même vélo sont disponibles. Il est à noter que Taïwan vise à être bilingue anglais d’ici 2030 et que de ce fait la grande majorité des lignes de transport et des applications liées à leur utilisation sont traduites en anglais, facilitant grandement les déplacements.

Il est aussi possible de louer une voiture avec un permis international. La conduite se fait à droite comme en France.

Quelle est la monnaie taïwanaise ?

La monnaie de Taïwan est le nouveau dollar taïwanais (NTD). 1€ vaut entre 32 et 35 NTD. Vous pouvez parfaitement échanger votre monnaie une fois sur place à l’aéroport où les taux restent corrects. Pensez à avoir du liquide sur vous, car bien que la carte soit de plus en plus utilisée le cash reste grandement utilisé surtout sur les marchés de nuits et dans les petits commerces.

A vous l’aventure !

Laisser un commentaire