Partir au Japon oui ! Mais quand partir ? En voilà une question qui demande réflexion. Entre la saison des cerisiers en fleurs et celle des Momiji, les dates et enjeux ne sont pas les mêmes. Nous allons tenter de vous aider à choisir la meilleure période pour prendre vos billets d’avion et partir au Japon !

Les saisons du Japon

Le Japon, tout comme la France, est rythmé par quatre saisons distinctes : printemps, été, automne et hiver. Les paysages de chaque saison, ainsi que les événements culturels sont aussi différents que l’on peut l’imaginer. Alors en fonction de votre idéal de voyage au Japon, il vous faudra choisir la bonne période. A noter également que le Japon est un pays qui s’étend géographiquement tout en longueur. L’île d’Hokkaido au Nord est presque à la même latitude que l’Italie alors qu’Okinawa se compare au milieu de l’Algérie, ce qui implique qu’une même saison ne débutera pas à la même période de l’année.

Si vous rêvez de voir les érables écarlates du Japon, mieux vaut ne pas vous rendre au Japon en plein mois d’août. C’est parti pour un tour des grandes saisons touristiques du Japon, ainsi que des saisons à éviter comme la période des typhons par exemple.

Entre mars et mai : l’explosion des cerisiers en fleurs

S’il y a bien un Japon qui fait rêver, c’est celui des Sakuras, les cerisiers en fleurs présents un peu partout dans le pays du soleil levant quand arrive le printemps. Qui ne rêve pas de vivre un parfait sakura ohanami au parc Maruyama de Kyoto ou face au Mont Fuji ? Un pique-nique assis sous l’ombre des cerisiers en pleine floraison, une bière japonaise à la main et le tout habillé en kimono. La scène rêvée d’un voyage au Japon.

La saison des cerisiers commence en mars et s’étend jusqu’à fin mai. Elle se divise en deux parties distinctes : la kaika et le mankai, respectivement l’ouverture des fleurs et la pleine floraison (le full bloom). La floraison est due à la montée de sève dans les arbres, qui elle-même est causée par la remontée des températures. Par conséquent, tous les cerisiers du Japon n’éclosent pas en même temps, et certaines espèces peuvent être plus tardives que d’autres. Cette floraison qui déferle sur le Japon comme une vague remontant le Japon s’appelle le sakura zensen, et les personnes qui le suivent « les chasseurs de sakura ». Les médias japonais suivent chaque année l’événement et proposent des cartes actualisées des floraisons dans tout le pays.

Attention pourtant. La possibilité de louper les Sakuras lors d’un voyage au Japon au printemps existe. En fonction des zones de floraison et des intempéries, vous aurez l’opportunité ou pas d’en croiser sur votre chemin. Néanmoins, si vous visitez plusieurs régions et les incontournables d’un premier séjour, vous aurez très certainement la chance d’en voir. Notez que les hôtels des villes touristiques appliquent parfois une augmentation de leur prix en cette saison et qu’une réservation à l’avance est une sage décision. Surtout qu’à partir de fin avril commence la Golden Week, une des rares semaines de vacances nationales du Japon. Malgré cela, le printemps est l’une des périodes phares pour visiter le japon !

De novembre à fin décembre, la saison des Koyo

Le vermillon des érables, l’or des gingko, et toutes les nuances d’orange que l’on puisse peindre, voici le tableau idéal de l’automne au Japon. La saison du momijigari, la chasse aux érables, attirent chaque année les japonais mais aussi de plus en plus d’étrangers. Quoi de plus beau en effet que les temples rouges de Kyoto baignés dans les couleurs automnales ?

A l’inverse des cerisiers, la saison débute à Hokkaido fin septembre, puis lentement se propage vers le sud. A noter aussi que les érables en altitude se parent plus tôt de leur manteau automnal, vers fin octobre. La destination la plus aimée des japonais reste la région de Kyoto et ses alentours. Et si le sakura ohanami se pratique dans les parcs, c’est plutôt dans les temples & sanctuaires que l’on trouve les plus beaux spots à koyo.

Les températures baissent et l’humidité augmente, les soirées se rafraîchissent. Cependant, les touristes se font à nouveau nombreux surtout dans les villes principales comme Tokyo et Kyoto. A noter que certaines destinations en montagne ferment, comme Kamikochi ouvert jusqu’au 15 Novembre ou Tateyama Kurobe Alpine Route ouvert jusqu’à la fin novembre. Pour les amoureux de la nature et ceux qui souhaitent visiter le pays du soleil levant avec moins de touristes qu’au printemps : l’automne et ses températures douces est un choix idéal !

 Juillet et août : vacances d’été & matsuris !

En France, bon nombre de voyageurs choisissent de partir deux ou trois semaines en vacances au Japon pendant les mois de juillet et août. Ces deux mois n’ont peut-être pas le charme des cerisiers ou des érables mais offrent d’autres avantages : assister aux festivals locaux, les matsuris, & observer les feux d’artifices japonais : les hanabi. Etant en vacances scolaires, vous aurez l’occasion de voir les jeunes japonais non pas en uniformes mais détendus dans les parcs et jardins !

Alors que les températures augmentent pour avoisiner avec les 35°C en journée et les 30°C la nuit, les soirées sont souvent animées par des petits festivals locaux où les stands de nourritures, et les jeux se côtoient. Un prétexte parfait pour louer un yukata et admirer les feux d’artifices. En plus de profiter de matsuri locaux, c’est aussi la parfaite saison pour la plage et les randonnées en montagne ! Et pourquoi ne pas aller aussi voir un match de baseball ? En particulier le Koshien, le tournois national lycéen qui se déroule au mois d’août à Kobe.

A noter qu’à la mi-août commence le Obon, une période durant laquelle les japonais prennent souvent des vacances pour rentrer quelques jours auprès de leurs parents et honorer leurs ancêtres. Il faut aussi ajouter que les écoles elles aussi ferment de la fin juillet à septembre. Quant aux universités japonaises leurs vacances durent jusqu’à la mi-septembre voir fin septembre. De ce fait, au mois d’août les transports sont plus bondés et les hôtels un peu plus chers à cause de la demande. Il est recommandé de réserver en avance. Si vous aimez les activités en plein air et supportez la chaleur, l’été sera votre saison idéale pour une découverte du Japon ! Attention : certaines journées sont vraiment chaudes et on n’est parfois pas loin de l’été indien !

La période à éviter : la saison des pluies et des typhons

Les voici enfin, les saisons à éviter ! Car vous ne partez pas au Japon pour rester coincés dans votre chambre d’hôtel à regarder la pluie battre vos fenêtres et à manger des cup noodles n’est-ce pas ?

Le mois de juin est appelé en ancien japonais minazuki, le mois de la pluie, et il est vrai qu’il pleut plus souvent durant ce mois. Cependant, le Japon n’est pas sujet à la mousson du reste de l’Asie, il ne pleut donc pas tous les jours. Et même si c’est le cas, les jours de pluies peuvent être prétexte à aller voir un tournois de sumos, un spectacle de kabuki ou encore visiter une galerie d’art à Roppongi.

Quant aux typhons, ils sont connus pour particulièrement toucher l’archipel entre fin août et septembre, lors de l’akisame, la saison des pluies automnales. Les typhons en plus d’être impressionnants par la violence du vent, qui peut paralyser tous les transports terrestres et aériens, sont  aussi accompagnés par de fortes précipitations. Si vous choisissez de voyager pendant cette saison, soyez prêts à éventuellement voir vos plans perturbés.

Niveau tourisme en revanche, ces mois-ci ont si mauvaise réputation qu’il est possible d’éviter les foules tout en profitant du Japon si la chance est de votre côté !

Et l’hiver alors ? Janvier et février

A partir du Kansai et jusque dans tout le Nord du pays, il est commun de voir la neige tomber dès la fin décembre. Ce paysage est particulièrement apprécié des touristes de l’Asie du Sud-Ouest, ainsi que des Australiens qui connaissent peu la neige et viennent durant leurs vacances d’été.

Les spots les plus populaires sont Jigokudani et ses singes se baignant dans les onsens, les bains chauds japonais, le festival de neige de Sapporo, Shirakawa-Go ou encore la visite des fabriques de saké. Une autre option est d’aller chercher le climat tropical des îles d’Okinawa, où en hiver les touristes se font plus rares.

De mon point de vue, l’hiver n’est pas la meilleure option pour un premier voyage au Japon,  puisque vous aurez moins d’occasion de découvrir les matsuri ou les paysages des cartes postales typiques du Japon. De plus, entre Noël et le Jour de l’An attendez-vous à ce que les prix augmentent. Si vous êtes prêts à affronter le froid sec et aimez les fêtes de fin d’année et les plats chauds comme le Oden, vous serez en revanche ravis !

Quand visiter le Japon mois par mois :

Janvier – ❶❷③④⑤

Février  – ❶❷❸④⑤

Mars – ❶❷③④⑤ Mi-saison, cependant un voyage dans le Sud peut-être une option

Avril – ❶❷❸❹❺

Mai – ❶❷❸❹⑤

Juin – ❶②③④⑤ Minazuki, saison des pluies

Juillet – ❶❷❸④⑤

Août – ❶❷❸❹❺

Septembre – ❶②③④⑤ Akisame, saison des typhons

Octobre – ❶❷③④⑤ Mi-saison, cependant plusieurs villes accueillent des festivals de récolte

Novembre – ❶❷❸❹⑤

Décembre – ❶❷❸❹⑤

A noter que ce classement a été réalisé sur une appréciation personnelle, vous rencontrerez évidemment des personnes ayant voyagé au Japon au mois de juin et ayant trouvé cela génial. Cependant afin de mettre un maximum de chance de votre côté en prenant en compte les facteurs météo mais aussi activités possibles au Japon sur lesdites périodes, il est plus judicieux de partir sur un autre mois.  

En fonction de vos destinations, n’hésitez pas à recouper les informations de micro-climat, mais aussi d’évènements qui jouent directement sur l’affluence des touristes, en particulier japonais. Exemple : le festival d’automne de Takayama au mois d’octobre qui attire de très nombreux touristes sur une période que l’on pourrait croire creuse.

Ce qui est certain, c’est que quel que soit le mois, la période à laquelle vous décidez de partir au Japon, que ce soit la première fois ou votre énième voyage au pays du Soleil Levant, vous serez transportés au sein d’une culture exceptionnelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *